Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 18 Octobre 2010

Grève: les perturbations continuent aujourd'hui et devraient s'amplifier demain



La mobilisation contre la réforme des retraites se fait toujours sentir dans les transports avec une mobilisation annoncée comme renforcée demain mardi, où un appel à une grève générale qui ne dit pas son nom a été lancé. Aujourd'hui le mouvement se double, pour Thalys, d'une grève en Belgique qui provoque la suppression de tous les trains internationaux vers la Belgique ce lundi.



Grève: les perturbations continuent aujourd'hui et devraient s'amplifier demain
A la SNCF
Les quatre principaux syndicats de la SNCF ont annoncé dimanche un "rebond significatif" de la grève ce lundi, promettant des actions qui feront "mal en terme de conséquences économiques", avec d'autres secteurs professionnels, et notamment les routiers.
Les prévisions officielles pour ce lundi : la SNCF a prévu un TGV sur deux en moyenne. Six rames sur dix circuleront pour les TGV au départ ou à l'arrivée de Paris et une rame sur quatre pour les liaisons en province. Les TGV entre la province et la Belgique seront limités à Lille.

Le trafic sera supérieur à un train sur deux pour les Transiliens et les TER. Il sera supérieur à un train sur trois pour les trains Corail de jour.

Trafic international
Tous les Thalys seront supprimés en raison de la grève des cheminots belges, en revanche la liaison Eurostar sera normale entre Paris et Londres et la circulation des trains vers l'Allemagne quasi-normale. Sept trains sur dix fonctionneront pour la Suisse et le trafic de jour vers l'Italie sera limité à un aller-retour Paris-Milan. Le trafic des autres trains internationaux ne sera pas assuré.

Renseignements
www.sncf.com et www.infolignes.com ou www.abcdtrains.com
Numéros verts :
0.805.90.36.35 pour Grandes lignes (TGV), TER, Téoz et Intercités
0.805.70.08.05 pour Transilien
sncf.mobi pour accéder en temps réerl aux informations sur les mobiles.

A la RATP :
La direction prévoit un trafic normal ou quasi normal sur les réseaux Métro, Bus, Tramway et RER A (zone RATP).
Pour le RER B en zone RATP, entre Gare du Nord et Robinson / Saint-Rémy-lès-Chevreuse, 2 trains sur 3 sont prévus. L'interconnexion avec la SNCF à Gare du Nord n'est pas assurée.

Toutes les perturbations sur www.ratp.fr, numéro vert : 0800 15 11 11. Téléphones mobiles : wap.ratp.fr

Dans les Aéroports :
Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, a affirmé dimanche matin que Roissy-Charles-de-Gaulle était "parfaitement alimenté" et qu'il n'y avait "plus aucun souci" pour l'arrivée de kérosène dans cet aéroport parisien. La Direction générale de l'avisation civile (DGCA) avait annoncé samedi soir un retour à un fonctionnement normal de l'oléoduc approvisionnant notamment les deux aéroports.
Mais ATTENTION, le mot d'ordre de grève de mardi pourrait être suivi par les contrôleurs du ciel et les vols à nouveau réduits mardi: la DGAC doit indiquer ce lundi matin son programme pour demain. Et MERCREDI un appel à la grève est lancé à Air France, pour prolonger le mouvement de mardi.

Dans les raffineries :
La totalité des 12 raffineries de métropole étaient en grève samedi, selon la CGT, et dix d'entre elles étaient à l'arrêt ou en voie d'être arrêtées, selon l'Union française des industries pétrolières (Ufip) qui précise qu'en revanche, la quasi-totalité des 200 dépôts de carburants sont libres d'accès. Sur les 4.000 stations-service de Total en métropole "250 à 300 connaissent des difficultés à un moment ou un autre de la journée".

Sur les routes:
Les syndicats des routiers appellent les salariés à se prononcer dans la matinée sur de nouvelles actions et notamment d'éventuels blocages. Ce lundi matin, les accès à Lille et Senlis étaient fortement ralentis. Des actions sont attendues sur le périphérique parisien en fin de journée. Ce week-end, la CFDT et la CGT du transport routier ont organisé des actions ponctuelles, tels que des blocages temporaires de rond-points ou de dépôts pétroliers, et des distributions de tracts.

Dans le secteur des transports de fonds, des grèves ont déjà été décidées localement et les salariés seront appelés lundi matin lors d'assemblées générales à se prononcer sur d'éventuelles grèves.