Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Heathrow bousculée par l'incendie d'un 787


Décidément, les 787 ne sont pas à la fête. Le dernier né de Boeing fait encore parler de lui, à Londres cette fois ci. L'incendie d'un Dreamliner d'Ethiopian Airlines a occasionné la fermeture temporaire de l'aéroport de Londres Heathrow à la veille d'un week-end. Heureusement, le 787 était vide et seuls des dégâts matériels sont à constater. Les vols suspendus ou annulés devraient provoquer un embouteillage de la plateforme jusqu'à la nuit au moins.



Tous les départs et les arrivées ont été interrompus pendant presque 2 heures ce vendredi soir à Londres Heathrow et les autorités britanniques, conscientes de l'importance de la plateforme, ont accéléré leur intervention pour permettre une reprise des vols. Le 787 était vide mais il a pris feu sur le tarmac, contraignant l'aéroport à fermer ses deux pistes. Il est encore trop tôt pour donner les raisons de ce t incendie mais pour la compagnie éthiopienne, selon un porte parole londonien, "il s'agit d'un cauchemar car l'appareil était revenu de la visite suite aux incidents de batteries à la mi avril avant de reprendre son service commercial le 27 avril dernier". Boeing n'a pas souhaité commenter les possibles raisons de cet incendie. Plusieurs députés américains demandent à la FAA de "prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter tout risque d'accident qui pourrait mettre en péril la vie des passagers"