Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels

Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Heathrow : les files d'attentes s'allongent déjà à quelques jours des JO


Ce que le gestionnaire de Heathrow, les compagnies aériennes, la Chambre des communes craignaient... semble arriver ! En ces premiers jours de vacances, les files d’attentes aux contrôles des frontières de l’aéroport londoniens s’allongent dramatiquement et provoquent encore de grandes inquiétudes à une quinzaine de jours des JO et de l'arrivée de leurs visiteurs. Voyageurs d'affaires, il va falloir prendre son mal en patience...



Keith Vaz, président du comité sur la sécurité intérieure de la Chambre des communes, a été atterré de découvrir lors d’une visite de l’aéroport de Heathrow - le 9 juillet 2012 - que la moitié des comptoirs de l’immigration de la plate-forme était fermée. En plus, la queue pour les visiteurs non européens au Terminal 4 dépassait déjà - à 7h du matin - 1 heure d’attente. Le Guardian rapporte que l’homme politique a fait part de ce sentiment sur Twitter ("Just left T4. Appalled by immigration queues. People stacked in corridors. #airportqueues #olympics #immigration"). Le gestionnaire de la plate-forme - BAA – qui réclame depuis plusieurs mois un renfort plus important des équipes de l’immigration a sauté sur l’occasion pour renouveler sa demande face à ces files «intolérablement longues». «Le département de l’Intérieur devrait prodiguer une bonne expérience aux passagers réguliers ainsi que les visiteurs olympiques». Mais l’organisation gouvernementale chargée de la gestion des agents assure que le nécessaire a été fait. Ce week-end le nombre du personnel sur la plate-forme sera augmenté de 50 % pour faire face à l’affluence et prévoit par conséquence des attentes moyennes de 6 minutes pour les passagers européens et de 22 minutes pour les autres. Et dans 10 jours avec les premiers visiteurs des Jeux Olympiques seront déployés 500 agents d’immigration supplémentaires dans tout le Royaume-Uni. Peu convaincu par les déclarations du département, Keith Vaz a indiqué qu’il discuterait du problème avec le ministre de l’immigration Damian Green.