Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Hôtellerie, l'année de la consolidation pour HRS


Alors que seront présentés dans quelques heures les résultats du Baromètre American Express, la centrale de réservation d’hôtels HRS a interrogé les entreprises et les hôteliers sur l’activité de l’année en cours et sur leur perception pour 2011. Résultat: stabilité est le mot clé.



Hôtellerie, l'année de la consolidation pour HRS
Sociétés et hôteliers s’accordent en effet sur une stabilité globale des dépenses en 2010 selon le sondage HRS. Les 2/3 des entreprises interrogées estiment avoir eu des dépenses hôtels stables sur cette période et la moitié des hôteliers interrogés confirment que le volume des réservations affaires est demeuré étal cette année. Quand bien même 20% des sociétés estiment avoir eu des dépenses en hausse, celles-ci l’estiment inférieure à 5% dans la moitié des cas. Pour autant, 50% des hôteliers parisiens indiquent avoir augmenté leurs tarifs sociétés en 2010, contre 28% en moyenne nationale ! Une hausse toutefois inférieure à 5% dans 2/3 des cas.

Pour 2011, les sociétés prévoient pour moitié une stabilisation de leur budget hôtels. Un objectif qui se retrouve également chez les hôteliers qui envisagent à 47% une stabilisation du chiffre d’affaires réalisé par les clients entreprises. Toutefois il y aura des déçus: lorsque 50% des hôteliers espèrent une hausse de leur chiffre d’affaires corporate, ce ne sont que 26% des sociétés qui envisagent effectivement une hausse de leur budget hôtels sur 2011. Les hôteliers, clairement optimistes, prévoient donc une reprise 2 fois plus forte que celle envisagée par les sociétés elles-mêmes. Une donnée encore majorée si l’on se place du point de vue des hôteliers parisiens, qui sont 59% à anticiper une hausse du chiffre d’affaires réalisé avec les sociétés ! Il s’avère également que la hausse du budget hôtels est surtout significative dans les entreprises de plus de 500 collaborateurs.

Comme le confirmait déjà Deloitte, la moyenne du coût alloué par nuit d’hôtel par les sociétés se situe aux alentours de 80 à 120 € pour Paris et la région parisienne et de 60 à 100 € pour la province, ce qui correspond à des établissements 2-3 étoiles. Un évident constat d'économies qui avait débuté pendant la crise et qui semble se confirmer désormais. La puissance de l'hôtellerie économique est donc confirmée et même si les hausses hôtelières sont annoncées, elles devraient être limitées fin 2010 et relativement faibles en 2011, de l'ordre de 2,7 à 3,2 %.