Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 5 Novembre 2014

Hôtellerie: les voyageurs français prêts à mentir pour obtenir un extra



Les voyageurs européens qui ne veulent pas utiliser leur miles pour profiter d'un extra à l'hôtel, ont une autre solution pour obtenir des faveurs de leur établissement. Ils mentent ! Selon une étude Lastminute.com, les Français seraient les plus enclins à tricher avec les hôteliers.



iStockDr. Heinz Linke
iStockDr. Heinz Linke
Près d'un quart des Français (24,6%) ont reconnu qu'ils ont déjà menti pendant leur séjour à l'hôtel pour obtenir un surclassement ou d'autres avantages. Ils se placent ainsi devant les Allemands (21 %), les Italiens (20 %), les Britanniques (10 %) et les Espagnols (7 %). Selon les Français, le stratagème se révèle payant neuf fois sur dix. Les filous ne manquent pas d'imagination. Parmi les arguments les plus utilisés, on peut citer l'anniversaire, la lune de miel, l'anniversaire de mariage ou encore un projet de demande en mariage. D'autres se font passer pour des VIP.

Une fausse identité pour éviter la concurrence
Les hôtes peuvent aussi mentir dès leur arrivée en s’inscrivant sous un faux nom. Dans ce domaine aussi, les Français sont les plus grands adeptes avec 14 % contre 7 % des Britanniques et des Allemands, 2 % des Italiens et 1 % des Espagnols. La fausse identité semble être une pratique connue des voyageurs d'affaires. 50 % des 6.000 sondés européens ont indiqué choisir un pseudo pour rester anonyme auprès de leur milieu professionnel.
Les clients cherchent leur nouveau nom dans le quotidien. Parmi les plus utilisés on retrouve les patronymes des personnages de dessins animés (Donald, Mickey, Cendrillon), des chanteurs (Johnny Hallyday, Calogero, Vanessa Paradis), des acteurs (George Clooney, Eva Mendes, Will Smith) et même des politiciens (Sarkozy).

Un souvenir dans les bagages
Si tous ces stratagèmes n'ont pas fonctionné, les clients reconnaissent qu'ils compensent en prenant avec eux des objets de l'hôtel. Les Espagnols sont les plus nombreux à partir avec un souvenir (53 %), devant les Français et les Italiens (40 % chacun), les Britanniques (34 %) et les Allemands (20 %). Les Français prennent les articles de toilette (69 %), les stylos (43 %), les serviettes de bain (37 %), les sachets de thé (26 %), les bloc-notes et les peignoirs de bain (23 %) ou encore les chaussons (21 %).