Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IAG est à nouveau dans le vert en 2013


Le groupe IAG qui présentait une perte de 719 millions d’euros en 2012, est parvenu à enregistrer un bénéfice net de 122 millions d’euros l’année dernière. Ce résultat présenté le 28 février 2014 est dû notamment aux bonnes performance de British Airways et à l’amélioration de la situation financière d’Iberia, actuellement en pleine restructuration.



Le bénéfice opérationnel d’IAG est de 770 millions d'euros, un meilleur résultat que la prévision des analystes qui tablaient sur 765 millions d'euros. «Iberia a fait d'énormes progrès sur le contrôle des coûts alors que sa restructuration prend forme», a précisé le directeur général d'IAG, Willie Walsh. La compagnie espagnole a en effet diminué sa perte opérationnelle à 166 millions d'euros, contre 351 millions en 2012. L’entreprise ibérique a d’ailleurs récemment signé des accords avec les navigants pour améliorer sa productivité. «Le fait que nous ayons signé un accord de principe avec les pilotes et le personnel navigant commercial représente une avancée très significative et nous sommes clairement optimistes sur le fait que nous pouvons trouver un accord avec les syndicats du personnel au sol», a expliqué Willie Walsh.
De son côté, British Airways a vu son bénéfice d’exploitation doubler pour parvenir à 651 millions de livres (792,8 millions d’euros). Vueling, intégrée dans le groupe en 2013, a obtenu un résultat d’exploitation 137 millions d’euros, soit une progression de 101 millions par rapport à 2012.
Pour 2014, IAG prévoit une progression relativement stable de sa recette unitaire avec une hausse de ses marges grâce à la baisse des coûts unitaires. La société estime ainsi qu’elle suit une trajectoire qui lui permettra d’atteindre son objectif : un bénéfice opérationnel de 1,8 milliards d'euros en 2015.