Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IAG multiplie son bénéfice par 6


Le chiffre d’affaires d’IAG a progressé de 8% en 2014 mais son résultat opérationnel a bondi de 80,5% selon les résultats publiés vendredi par le groupe hispano-britannique. Un révélateur d'une gestion exceptionnelle, portée par la reprise économique.



Alors que Lufthansa a étonné récemment en affichant un bénéfice divisé par 6 en 2014, IAG fait le contraire : porté par le redressement d’Iberia, la baisse des coûts du carburant et la poursuite de la modernisation de la flotte britannique, il a enregistré une progression de 8% de son chiffre d’affaires, à 20,17 milliards d’euros. Il a surtout enregistré une croissance exceptionnelle de son résultat opérationnel qui a progressé de 80,5% à 1,39 milliard d’euros. Et le bénéfice net a été plus que multiplié par six, passant de 151 millions d’euros en 2013 à un milliard en 2014.

Ce résultat a été porté par British Airways qui, avec une augmentation de sa capacité de 5,9%,  a amélioré son résultat opérationnel de 60% à 1,2 milliard d’euros. Une amélioration réalisée par l’introduction dans la flotte de cinq nouveaux A380 et quatre 787.
 
Mais Iberia a également enregistré des performances saluées par Willie Walsh, le CEO d’IAG. « Iberia a réalisé un bénéfice opérationnel de 50 millions d’euros, à comparer à une perte de 116 millions d’euros l’année dernière. Le redressement de la compagnie a été remarquable, aussi bien du point de vue financier que du point de vue opérationnel, et nous sommes fiers de ce résultat, notamment de la stricte discipline en termes de coûts. En 2013, nous avions indiqué que notre objectif pour Iberia était de redevenir rentable en 2014 et elle a rempli sa promesse. »

La filiale Vueling n’a pas amélioré ses bénéfices mais son chiffre d’affaires a progressé de 20% et ses capacités de 24%, avec l’introduction d’une vingtaine d’A 320 et l’ouverture de deux nouvelles bases à Rome et Bruxelles.