Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 7 Mars 2012

IATA a suspendu Kingfisher du BSP



Kingfisher Airlines croule sous les dettes et ne parvient plus à payer ses factures. Une poignée d’entre elles s’amoncellent chez IATA. Lassée d’attendre son dû, l’Association Internationale du Transport Aérien a suspendu la compagnie indienne de sa chambre de compensation (ICH), le 7 mars 2012.



IATA a suspendu Kingfisher du BSP
La chambre de compensation permet aux différents acteurs de l’aéronautique et du tourisme (transporteurs, agences…) d’effectuer des transactions entre elles. Cette exclusion jusqu’au remboursement des impayés va rendre la situation un peu plus problématique encore pour la compagnie, surtout pour ce qui concerne l’émission de billets internationaux. Néanmoins, les deux anciens partenaires sont actuellement en négociation pour trouver un arrangement qui permettrait le retour de Kingfisher au sein du ICH prochainement.
La société qui a déjà vu son gouvernement et les banques lui tourner le dos, présenterait une dette de 1,3 milliard de dollars et aurait besoin - selon le Centre for Asia Pacific Aviation - de 400 millions de dollars pour continuer à voler. Cet apport viendra peut-être en partie d’Etihad ou IAG que seraient intéressées par la compagnie indienne principalement domestique.



1.Posté par DHAOUADI Mohamed le 08/03/2012 13:32
Soyons précis: IATA n'a pas "suspendu la compagnie indienne Kingfischer", votre titre porte à confusion. Eu égard aux problèmes financiers de cette compagnie IATA lui a retiré (provisoirement jusqu'à régularisation de sa situation financière) de bénéficier de certains services, tels le Clearing House" (Chambre de compensation) et le Système de Facturation et de Reglement (BSP). L'un permettant les reglements interline (Accords de transport mutuel par l'acceptation reciproque des titres de transport), l'autre le reglement des produits de ventes réalisés pour le compte de cette compagnie par les agences de voyages.
Il faudrait aussi rappeler que cette compagnie qui accapare le trafic domestique indien, se débat dans une mélasse financière grave avec une perte de 90 Milliojns de dollars pour le seul denier trimestre 2011, n'a pas payé ses pilotes depuis Décembre 2011, et n'a pas restitué au gouvernement indien des sommes colossales au titre de taxes gouvernementales par elle collectées.
De là à titrer que IATA "suspend" est, dans ce contexte incorrect, Kingfisher demeurant membre IATA