Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IATA demande une nouvelle fois le retrait de la taxe carbone


Les discours se suivent et se ressemblent fortement. A Montréal, le 6 mars 2012, Tony Tyler - directeur général de IATA - a une nouvelle fois appelé l’Europe à suspendre sa taxe carbone. Il craint que ce programme n’entraîne «une guerre commerciale» entre les pays.



IATA demande une nouvelle fois le retrait de la taxe carbone
Si l’Europe campe sur ses positions au sujet de la taxe sur les émissions de gaz à effet de serre, Tony Tyler, directeur général de IATA aussi. Lors d'un discours devant le Conseil des relations internationales de Montréal, il a une nouvelle fois demandé à Bruxelles de suspendre sa taxe carbone. Pour convaincre l'Europe, il l’a mise en garde : «Personne ne veut de guerre commerciale. Il me semble que les États se préparent à cette possibilité, mais ce n'est pas inévitable», a t-il expliqué. Le patron de l’association a demandé à l’Europe de se rapprocher de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) pour adopter une approche plus globale que l’UE ne peut réaliser seule. Selon les estimations de IATA, le système communautaire d'échange de quotas d'émission coûtera environ 1,2 milliard de dollars à l’aéronautique en 2012.