Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IATA revoit ses prévisions 2013 à la hausse


L’Association du transport aérien international (IATA) voit une embellie pour le secteur aérien en 2013. Elle vient de modifier à la hausse ses prévisions concernant les résultats financiers de l’industrie cette année, en raison de revenus plus élevés.



IATA revoit ses prévisions 2013 à la hausse
IATA prévoit maintenant que les compagnies aériennes auront une marge bénéficiaire nette après impôt de 1,6 % (en hausse par rapport à la précédente prévision de 1,3 %) et des profits nets après impôt de 10,6 milliards de dollars (contre de 8,4 milliards de dollars auparavant) «Les profits de l’industrie font un petit pas dans la bonne direction. Dans un contexte plus optimiste à l’égard des perspectives économiques mondiales, la demande dans le secteur passagers a été forte et les marchés de fret renouent avec la croissance. L’optimisme économique fait aussi grimper le prix du carburant. Nous constatons une amélioration des revenus de l’ordre de 12 milliards $ et une augmentation des coûts de 9 à 10 milliards $, principalement attribuable au carburant», a expliqué Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’association.
L’organisation remarque toutefois que des risques subsistent et pourraient compromettre la reprise. Elle précise «La prévision est basée sur les signes d’amélioration de la confiance des milieux d’affaires. Mais la controverse entourant le plan de sauvetage draconien pour la Chypre indique clairement que la crise de la zone euro n’est pas terminée et pourrait même s’aggraver». L’analyse de l’association aérienne estime actuellement que le secteur atteindra un revenu de 671 milliards de dollars, soit une progression de 12 milliards de dollars par rapport aux prévisions de décembre. Le demande du trafic passagers devrait augmenter de 5,4 % en 2013 et celle du fret de 2,7 %. Le coût du carburant va continuer à grimper pour atteindre une moyenne de 130 $ par baril pour l’année et ainsi représenter une facture de carburant de 216 milliards de dollars, soit une augmentation de 6 milliards $ par rapport à la prévision de décembre. Dans l’ensemble, le carburant représentera 33 % des coûts des compagnies aériennes, le même pourcentage qu’en 2012.
Dans le détail, l’Asie devrait une nouvelle fois présenter les meilleures résultats en 2013 avec 4,2 milliards de bénéfice net). Elle sera suivie par l'Amérique du nord (3,6 milliards) et le Moyen Orient (1,4 milliard). L'Europe, la zone qui sera la plus affectée par la volatilité causée par la crise de la zone euro selon IATA, enregistrera un 800 millions de dollars de profits. Ce qui représente tout de même une amélioration par rapport aux profits de 2012 : 300 millions de dollars. Les transporteurs de l'Amérique latine devraient obtenir un bénéfice de 600 millions (seule région où la prévision est révisée à la baisse : -100 millions $) tandis que leurs collègues africaines devraient dégager un bénéfice de 100 millions.