Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IATA s'attend à une hausse sensible des prix de l'aérien


Alors que IATA, réunie en congrès à Pékin, exhorte les états à aider le transport aérien à se développer, les prévisions pour 2012 du transport aérien sont médiocres. Une baisse annoncée de 62 % : 2,4 milliards d'euros attendus contre 7,9 en 2011. En doublant cette estimation des pertes attendues, IATA s'inquiète d'un avenir qualifié de "sombre" par son Directeur Général, Tony Tyler. Pour le patron de l'association, "la conjoncture est loin d'être bonne et la visibilité à court et moyen terme ne permet pas d'être optimiste".



IATA s'attend à une hausse sensible des prix de l'aérien
D'autant que les marges restent très faibles, 0,5 % ce qui rend tout investissement difficile. Selon IATA, ces chiffres révèlent la difficulté d'un marché qui transporte de plus en plus de voyageurs, 2,99 milliards, mais qui dégage de très faibles revenus."Comment répondre à une équation qui nous donne de plus en plus de clients mais qui nous coutent de plus en plus cher ?" interroge Tony Tyler. La solution, certaines compagnies pensent la détenir. Une hausse générale du prix des billets d'avion, acceptée par l'ensemble des membres de IATA. Une idée qui fait son chemin, même si la concurrence commerciale acharnée dans l'aérien protège encore les voyageurs d'affaires pour quelques années.