Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IATA s'inquiète d'une potientielle baisse de la demande Affaires


Selon Iata, le trafic aérien passager mondial a progressé de 8.6 % en février 2012 par rapport à la même époque l’année dernière. C’est l’International qui a enregistré le meilleur résultat avec 9,3 %.



IATA s'inquiète d'une potientielle baisse de la demande Affaires
Mais l'Association internationale du transport aérien ne se réjouit pas vraiment de ces beaux résultats qui ont profité du Nouvel An chinois, du carnaval de Rio ou de la baisse du trafic en février 2011 suite au printemps arabe. La hausse du prix des pétroles et le climat économique morose font planer des ombres sur l’industrie. «Les perspectives sont fragiles. L'amélioration du climat des affaires a faibli en février. Cela limitera le potentiel de croissance de la clientèle en classe affaires et implique qu'une accélération du fret n'est pas imminente», a indiqué Tony Tyler, le directeur général d'Iata. Le taux d’occupation des sièges global a atteint 75.3 %.

Le trafic international par continent
En zone Asie-Pacifique, le trafic aérien passager international a connu une hausse de 5,9 % avec en parallèle une augmentation de 6,2 % des capacités. Le taux d’occupation des sièges a atteint 75,4 %.

En Europe, les transporteurs européens qui avaient augmenté leur capacité sur l’international de 5 % ont enregistré une augmentation de la demande internationale de 7,6 %. Cette croissance s'est produite malgré la crise de la dette en Europe et la morosité des consommateurs. Le taux d’occupation des sièges a atteint 74,4 %, en février 2011 le résultat était de 72,6 %.

En février 2012, l’Amérique du Nord a enregistré la plus faible croissance de la demande internationale avec 4,9 %. La capacité avait elle connu une croissance de 4,3 % par rapport à l’année dernière. Le taux d’occupation des sièges est également un des plus bas du globe 72,1 %. Bien que cette performance soit faible en comparaison à d'autres régions, elle est nettement mieux qu’en janvier dernier. Cette amélioration traduit le renforcement de la confiance des consommateurs et des conditions économiques dans ce continent.

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent une croissance internationale très positive 23,4 %, un résultat faussé en partie par la mauvaise performance en février 2011 en raison de l'impact du printemps arabe. La croissance de la capacité sur le secteur international de la région s'élève à 16,1 % et le taux d’occupation est de 76,9 % en février 2012.

Sur la zone Afrique, les compagnies aériennes de ce continent voient également leur trafic passager international en février déformé par le printemps arabe avec une hausse de la demande de 24,7 % et de la capacité de 20,2 %. Le taux d’occupation pour la région est de 62,7 %. Bien que ce soit le plus bas parmi toutes les régions, il est bien meilleur qu’en février 2011 (60,5 %). IATA estime que le Moyen-Orient et l’Afrique ont rétabli leur situation depuis le printemps arabes.

En Amérique Latine, les compagnies aériennes ont affiché une hausse de la demande passager international de 13,3 % et une augmentation de leur capacité de 10,8 %. Le taux d’occupation des sièges a atteint de 78,3 %, le plus élevé parmi toutes les régions, bénéficiant entre autres de forte demande pour le Brésil lors du Carnaval.