Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IATA : trafic aérien en hausse en mars 2013


IATA a révélé, le 1er mai 2013, que le trafic aérien global a augmenté de 5,9 % en mars par rapport à la même époque l’année dernière. Si une croissance de la demande a été observée dans toutes les régions, les marchés en émergences ont enregistré les plus fortes progressions.



IATA : trafic aérien en hausse en mars 2013
IATA a précisé qu’une partie de cette augmentation pourrait être attribuable au trafic engendré par le congé de Pâques, qui a eu lieu en mars cette année, alors qu’il était en avril l’an dernier. Mais la tendance désaisonnalisée continue de se traduire par une forte croissance, la demande augmentant de 8 % en taux annualisé au cours des six mois écoulés depuis octobre 2012. La capacité a augmenté de 3,5 % par rapport à la même période il y a un an, hissant le coefficient d’occupation des sièges de 1,8 point, à 80,3 %. «La forte demande dans le secteur des voyages aériens correspond à l’amélioration des conditions d’affaires. Le rendement, toutefois, a été inégal. Les marchés à maturité affichent une croissance relativement faible, tandis que les économies en émergence bénéficient d’une vigoureuse expansion. Bien que les prix du pétrole aient diminué au cours des dernières semaines, ils demeurent élevés par rapport aux moyennes historiques. En conséquence, les compagnies aériennes réagissent en exerçant une gestion très rigoureuse de leur capacité», a expliqué Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés passagers internationaux
La demande dans le secteur passagers international a augmenté de 6,0 % par rapport à l’année précédente. La capacité, en hausse de 3,5 %, a entraîné une progression de 1,8 point du coefficient d’occupation, qui a atteint 79,9 %. Si on compare à février, le trafic a grimpé de 0,4 %. La croissance la plus forte s’est produite dans les marchés émergents d’Amérique latine et du Moyen-Orient.
Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont connu une hausse de trafic de 5,4 % en mars, par rapport à 2012. La forte croissance en Chine et l’amélioration du commerce asiatique depuis le quatrième trimestre 2012 ont alimenté l’augmentation de la demande. La moitié de la croissance du trafic international depuis octobre est imputable aux compagnies d’Asie-Pacifique. La capacité a augmenté de 3,4 % en glissement annuel, et le coefficient d’occupation a grimpé de 1,5 point pour atteindre 79,0 %. Par rapport à février, le trafic a augmenté de 0,8 %.
• Les compagnies européennes ont enregistré une croissance de 3,7 % des services internationaux par rapport à mars 2012. «Toutefois, la tendance dans le secteur des voyages internationaux en Europe a été stationnaire depuis octobre 2012, ce qui reflète la faiblesse persistante de l’économie de la zone euro et les récentes révisions à la baisse des prévisions de croissance pour 2013», précise IATA. Une croissance de capacité presque nulle de 0,4 % a permis de faire augmenter le coefficient d’occupation des sièges de 2,6 points pour obtenir 81,2 %. C’est le second meilleur taux toutes régions confondues.
• En Amérique du Nord, le trafic international a augmenté de 2,4 % en glissement annuel (après une croissance de seulement 0,3 % en février). Il s’agit de la plus faible augmentation parmi toutes les zones, attribuable en partie à une réduction de capacité de 0,9 %. Le coefficient d’occupation a été le plus élevé parmi toutes les régions, atteignant 83 %, soit +2,6 points. «Bien que la tendance de croissance sous-jacente soit à la hausse depuis plusieurs mois, on a observé au cours des derniers mois beaucoup de volatilité dans les données et certains signes de faiblesse. Les coupes actuelles dans les dépenses fédérales des États-Unis (séquestration du budget) pourraient affecter la croissance économique et, en fin de compte, les dépenses de consommation», prévient IATA.
• Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré la plus forte croissance du trafic parmi toutes les régions, affichant un taux de 15,6 % en glissement annuel. La progression de la capacité s’élevait à 14,2 %, ce qui a fait augmenter le coefficient d’occupation d’un point de pourcentage, à 79,7 %. «Bien qu’ils représentent une moindre part des voyages internationaux (13,4 %), ces transporteurs sont responsables d’environ 20 % de l’augmentation de la demande au cours des six derniers mois».
• En Amérique latine, la demande en mars étant en hausse de 11,8 %. Elle reflète la bonne performance des économies de la région. La capacité, toutefois, a augmenté de 13,3 % en glissement annuel ainsi le coefficient d’occupation a fléchi d’un point de pourcentage pour s’établir à 76,9 %. Par conséquent, la région est la seule à avoir subi une baisse de son taux d’occupation.
Les transporteurs d’Afrique ont vu leur trafic augmenter de 8,2 % en mars, alors que la capacité augmentait de 5,7 %. Le coefficient d’occupation a atteint 67,8 %, ce qui en fait le plus faible parmi toutes les régions. «Bien que le trafic ait diminué de 1,1 % par rapport à février, la région connaît une robuste croissance», conclut IATA.