Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Icelandair va proposer le wifi en gate-to-gate


Les voyageurs d'affaires passagers d'Icelandair n'auront plus besoin d'attendre les 10 000 pieds d'altitude pour pouvoir profiter des services wifi de la compagnie: elle va proposer sa connexion internet en gate-to-gate.



Icelandair a équipé ses avions afin que son service wifi soit disponible pendant toutes les phases du vol. Les passagers ont ainsi la possibilité de connecter et utiliser leurs smartphones, tablettes et autres appareils électroniques dès qu'ils sont à bord et jusqu'au moment où ils quittent la cabine.

Helgi Már Björgvinsson, SVP Sales and Marketing d'Icelandair explique: "Ce nouveau service fait partie de notre stratégie d'offrir à nos clients un service de qualité, incluant le wifi sur toutes nos routes. C'est important pour nous d'être à la pointe en s'adaptant et offrant d'excellents divertissements et connectivités aux passagers. Les solutions fournies par GEE (Global Eagle Entertainement) rendent cela possible".

Attention, le wifi est payant à bord des vols icelandair. Les tarifs, qui varient selon les vols, débutent à 6€. Les passagers de classe Saga et les membres Saga Gold peuvent profiter d'une connexion gratuitement.

2015 a été un bon cru
Au quatrième trimestre 2015, la compagnie a transporté 629 000 passagers soit une progression de 18% par rapport à la même période l’année dernière. De même, elle a enregistré 16% d’augmentation de capacité sur ses vols internationaux.
Le taux de remplissage s’élève à 80,4%, soit une hausse de 1,5% par rapport à l’année précédente. 

Sur l’ensemble de l’année 2015, Icelandair a transporté 3,1 millions de passagers soit une augmentation de +18%, et a affiché un taux de remplissage moyen de 83,1% sur l’ensemble de l’année soit une progression de 2,8% par rapport à 2014. 

Le transporteur va ouvrir 4 destinations (Aberdeen, Chicago, Montréal et Orly) en 2016 et renforcer certaines lignes actuelles comme Bruxelles-Reykjavík. Il prévoit une hausse de capacité de 24% par rapport à 2015 et le transport de 3,5 millions de voyageurs en 2016.