Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 27 Décembre 2016

Il faut rebooter le Dreamliner très régulièrement pour qu’il vole!



La très sérieuse FAA a publié une note pour recommander aux pilotes de redémarrer certains ordinateurs de bord tous les 22 jours au moins pour éviter qu’ils ne s’arrêtent inopinément tous les 3 ensemble, privant l’appareil de tout contrôle.



La plupart des voyageurs d’affaires qui se déplacent à l’international ont sans doute essayé le B787, très apprécié au demeurant, qui se répand désormais comme trainée de poudre dans les compagnies. Air France aura le 1er de sa série en janvier mais au départ de Paris, les Aeromexico, Air Canada, Oman Air ou Air India notamment l’ont déployé depuis longtemps.
Il reste qu’après ses soucis de batteries puis de moteurs, l’appareil souffre toujours de problèmes récurrents et la FAA vient d’en mettre un nouveau au jour en publiant, le 2 décembre, la note FAA-2016-9436 de la Federal Aviation Association (FAA) pour signaler que les trois modules informatiques en charge des gouvernes (Flight Control Modules, FCM), sont victimes d'un bug. Un bug qui peut les conduire à rebooter tous les 3 en même temps, ce qui priverait l’appareil de tout contrôle. A l’atterrissage ou au décollage, cela fait désordre.

La FAA ne laisse pas les pilotes sans solution, elle leur recommande de relancer l’informatique très précisément tous les 22 jours pour éviter le problème. Dans les faits, les équipes de maintenance se chargent d’éteindre systématiquement les équipements pour les opérations de maintenance, selon un pilote que nous avons interrogé, mais la vigilance est de mise. D’autant qu’un autre bug sur le même FCM, relevé par la même FAA en mai 2015, toucherait le système électrique et conduit lui aussi à vérifier le circuit tous les 22 jours. Coïncidence ?
Boeing et l’entreprise allemande Diehl Aerosystems, qui produit le FCM, devraient proposer une correction logicielle au 2ème trimestre 2017. En attendant, les pilotes vont tout faire pour éviter que le Dreamliner ne devienne un Nightmareliner….