Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Il y a eu plus de passagers perturbateurs dans les avions en 2015


Assez régulièrement DéplacementsPros raconte les frasques de passagers perturbateurs. Si elles font généralement sourire lorsque nous sommes derrière nos bureaux, l'ambiance est plus crispée dans les cabines. Il faut dire plus que les accrochages sont de plus en plus fréquents. Plus de 49 000 incidents ont été rapportés entre 2007 et 2015 !



Cris, insultes, non respect des règlements aériens... Certains passagers n'adoptent pas leur meilleur comportement dans l'avion. 10.854 incidents impliquant des voyageurs perturbateurs ont été recensés l'année dernière, soit un incident tous les 1205 vols. Cela représente une hausse significative par rapport à 2014 (9316 incidents enregistrés, 1 pour 1282 vols). IATA ajoute que 11% des perturbateurs ont agressé physiquement l'équipage ou d'autres voyageurs.

L'alcool ou la drogue ont joué un rôle dans ces mauvais comportements dans 23% des cas. La plupart du temps, ces substances ont été consommées avant le décollage ou en cachette de l'équipage.

Au total, entre 2007 et 2015, le secteur a répertorié 49 084 incidents soit 1 tous les 1613 vols.

Face à ces situations qui perturbent l'activité des compagnies et le voyage des clients, IATA réclame plus de collaborations entre les acteurs de l'aérien et les autorités. L'association encourage entre autres la formation des personnels des duty free.

Elle appelle également les gouvernements à signer le Protocole de Montréal 2014 qui a comblé les lacunes juridiques existantes concernant le traitement des passagers perturbateurs. Pour l'heure, seuls 6 États ont ratifiés le texte. Le nouveau patron de IATA, Alexandre de Juniac, estime "Il est nécessaire qu'il y en ait plus afin d'avoir une approche globale du problème".







1.Posté par Damien le 29/09/2016 08:12
Quand on se retrouve dans un avion, en business, et qu'un passager ivre sème la terreur au point d'être ceinturé, on se demande pourquoi on l'a laissé monter à bord en état d'ébriété ? Celà m'est arrivé deux fois en deux ans et même l'hôtesse n'a pas su répondre à cette question
Damien