Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ils ont loupé leur vol car Rynair était en avance


Les voyageurs d’affaires voient régulièrement leurs déplacements perturbés par le retard des compagnies aériennes. 20 passagers de Ryanair ont dû revoir leur plan, non pas parce que leur avion tardait à décoller, mais parce qu’il est parti avec 30 min d’avance… sans eux.



Ils ont loupé leur vol car Rynair était en avance
Le Manchester Evening News raconte la mésaventure de la vingtaine de passagers du vol Ryanair Varsovie-Manchester du 9 janvier. Ils sont restés sur le carreau de l’aéroport Warsaw Chopin car leur avion a décollé 30 minutes avant l'heure prévue.

L’erreur viendrait du changement de plate-forme temporaire. En effet, normalement, ce vol décolle de la seconde installation de la ville Modlin à 11h00, actuellement en travaux. La low-cost a donc transféré ses activités sur la plus grande installation de Pologne jusqu’au 22 janvier 2013, lui attribuant un autre horaire, à 11h30, avant de parvenir à lui restituer son décollage de 11h. Ryanair affirme que ce nouveau changement, à l’origine du problème, était indiqué sur les cartes d’embarquement. Pour elle, l’erreur des passagers vient donc des informations diffusées par l’aéroport. Le porte-parole bientôt sur le départ Stephen McNamara défend le transporteur «Warsaw Airport (Chopin) est responsable de l'exactitude des informations affichées sur les écrans de ses services à la clientèle et il est de la responsabilité personnelle de chaque passagers de s'assurer qu'ils sont à la porte d'embarquement avant la fermeture des portes, selon le temps indiqué sur leur carte d'embarquement» puis il a ajouté «plus de 140 passagers sont montés à bord de ce vol sans problème et Ryanair a aidé le petit nombre de voyageurs qui n'ont pas à se présenter à la porte d'embarquement à temps pour le départ prévu du vol». Tous les passagers ont pu quitter la Pologne dans la journée en montant dans d’autres avions.