Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Indignés corses : Air France déboutée en appel


Depuis plus de deux mois, des salariés en CDD d’Air France occupent les aéroports de Bastia et d’Ajaccio pour s’opposer à leur non-titularisation. Une bataille juridique a été entamée entre les employés débarqués et la direction. Une procédure dans laquelle Air France vient encore de perdre une manche. La cour d’appel de Bastia a débouté la compagnie qui contestait la validité des astreintes comme la réintégration des plaignants.



Indignés corses : Air France déboutée en appel
Depuis 70 jours, les plates-formes de Bastia et d’Ajaccio sont occupées par des «indignés», de jeunes salariés en CDD qui réclament la pérennisation de leur emploi. En parallèle à leur protestation, ils ont fait appel à la justice. Les procédures ont toujours tranché en faveur des 45 employés. Le 3 janvier 2012, la cour d’appel de Bastia a, elle aussi, confirmé les verdicts déboutant Air France qui contestait la validité des différentes astreintes. La compagnie va donc devoir embaucher les plaignants qu’elle n’avait pas maintenus dans leur poste, invoquant ses difficultés financières sur l’île. Cette décision est loin d’être gagnante pour le transporteur puisqu’il devait déjà 3 millions d'euros aux 45 manifestants le mois dernier. Et ce n’est qu’un début, si la compagnie ne se plie toujours pas aux décisions de justice. Le tribunal des prud’hommes a en effet augmenté le montant de l’amende à 6.000 euros par jour et par salarié, tant que les CDI ne seront pas signés.