Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Info ou intox : Ryanair veut voler chinois


Une fois encore, Ryanair prend l’opinion à contre-pied. A l’occasion du 49ème salon du Bourget, la compagnie low cost s’est entendue avec le constructeur chinois COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), pour l’achat d’appareils C919 d’une capacité de 200 places.



Info ou intox : Ryanair veut voler chinois
Le nouveau partenariat dévoilé le 21 juin par Ryanair a l'objectif de réduire les coûts de la compagnie low-cost, sans pour autant affecter ses relations avec son fournisseur habituel, Boeing. Les discussions seraient toujours en cours, et devraient aboutir à une commande totale d’au moins 200 appareils. Les C919 commandés au Chinois COMAC doivent être disponibles à partir de 2018. Il reste que ce changement de cap est pour le moins curieux au regard du modèle low-cost: la maintenance et l'entretien d'une flotte mono constructeur réduit les coûts et les pièces, la coexistence de deux types d'appareils complique singulièrement la gestion des avions (nombre de passagers, de kérosène et entretien variable à l'escale, etc).