Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 28 Janvier 2014

Internet : le contenu d’une appli mobile sur deux est récupéré par les américains et les britanniques



Les entreprises vont-elles interdire l’utilisation des smartphones d’Apple et de Samsung ? On n’en est pas loin pour les sociétés qui traitent des datas sensibles. Selon le New York Times, dans son édition de lundi «la NSA récupère l’ensemble des données privées gérées par ces applications».



Pour la NSA et la GCHQ (son équivalence britannique) cette information ne concerne pas les citoyens «ordinaires» mais uniquement les personnes mises en surveillance au titre de la sécurité du territoire. Une affirmation rejetée depuis longtemps par Edward Snowden qui a toujours affirmé que ces datas enrichissaient des intérêts économiques privés.

Cet espionnage industriel, contesté par les autorités américaines et anglaises, inquiètent aujourd’hui les européens. Londres est accusé de servir de bras armé à l’espionnage américain. Selon l’observatoire de la sécurité numérique, la France serait particulièrement en retard dans ce domaine. Une entreprise sur 3 pense que sécuriser son outil informatique, suffit à la protéger.




1.Posté par Michel Gourd le 29/01/2014 01:27
Snowden est-il finalement un espion russe ordinaire ?

Il y a quelque chose d’infiniment dérangeant dans les dernières révélations Edward Snowden. Ce n’est pas tant ce qu’il a dit que quand il l’a fait. Révéler des cas d’espionnage industriel américains le jour même qu’est révélé que la Russie pourrait aussi faire de l’espionnage industriel pendant les olympiques à Sotchi est pour le moins suspect. L’ancien consultant de la CIA que l’on voyait comme un homme avec un sens civique développé serait-il finalement un agent double tout ce qu’il y a d’ordinaire ?

Comment expliquer le fait qu’il ait attendu que son pays d’adoption soit accusé d’espionnage industriel pour dénoncer à son tour les États-Unis et les Britanniques de ce même genre d’action ? Il aurait pu le faire depuis des mois, pourquoi avoir attendu ce moment précis ?

L’un n’excuse d’ailleurs pas l’autre. Le fait que des pays de l’OTAN aient utilisé des applications mobiles d’espionnage n’excuse en rien le fait que la Russie puisse siphonner sans permission toute donnée sur tout appareil électronique en la possession des visiteurs aux Jeux Olympiques. S’il a d’autres révélations de ce type à faire, Snowden devrait les dires tout de suite. Attendre que la Russie soit prise la main dans le sac pour dire que les États-Unis font pire n’est pas une attitude qui colle à l’image que l’homme voulait se donner.