fdc080474b4521c1a47328b67a8c23be.txt
Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Deplacements Pr


Le premier quotidien du voyage d'affaires et des déplacements professionnels






Ipass met en garde les entreprises contre le wifi gratuit


"Les travailleurs mobiles sont des cibles de choix pour les pirates du wifi", souligne Gary Griffiths le PDG d’iPass, une entreprise spécialisée dans la sécurisation des outils mobiles, qui vient de publier une étude sur les risques du wifi gratuit.



Réalisée auprès de 500 directeurs informatiques, dont une centaine de Français, l’étude d'Ipass démontre que 94% des entreprises interrogées considèrent que le wifi gratuit est l’une des premières menaces de la sécurité informatique. En France, 94 % des entreprises ont déclaré qu'elles "luttaient pour appliquer systématiquement une politique d'utilisation mobile en toute sécurité". Si 62% des spécialistes interdisent aux salariés d’utiliser des points d’accès wifi gratuits, 20% affirment qu’ils envisagent de prendre une telle mesure. Pour près de 48%, des outils de blocage doivent être mis en place sur les outils mobiles de leurs voyageurs y compris via des VPN sécurisés d’entreprises.

Pour Gary Griffiths, "Les utilisateurs doivent apprendre à gérer leur sécurité informatique ce que peu de voyageurs d’affaires font. Il faut leur apprendre à désactiver la fonction de partage sur les ordinateurs portables ou les appareils mobiles. Laissant cette fonctionnalité activée donne d'autres utilisateurs sur une connexion Wi-Fi accès direct à vos fichiers".  Et de conclure: "il y a une formation à la sécurité numérique indispensable que l’entreprise doit savoir gérer et assurer en interne".

Meilleur exemple de ce risque, un jeune pirate arrêté sur le fait il y a deux mois à l’aéroport d’Amsterdam qui, en 30 minutes, avait volé les données d’une dizaine de portables ouverts. "En 20 minutes, il savait où tout le monde est né, les écoles fréquentées, le nom de leur entreprise, leur fonction et les cinq dernières choses qu'ils ont cherché sur google". De quoi donner des sueurs froides aux voyageurs d'affaires !