Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Irak : le fils d’un ministre fait faire demi-tour à son vol loupé


Les voyageurs d’affaires le reconnaîtront : il n’y a rien de plus frustrant que de louper son avion à quelques minutes près. Un passager de Middle East Airlines aurait obtenu que son vol fasse demi tour, le 6 mars 2014. Il avait semble-t-il un argument de poids : il s’agissait du fils du ministre irakien des Transports.



Le vol Beyrouth – Bagdad du 6 mars 2014 a décollé avec un passager en moins : Mahdi al Amiri le fils du ministre irakien des Transports. Il ne s’est pas présenté à temps pour l’embarquement. Très en colère face à cette mésaventure, le retardataire a assuré qu’il ne «laisserait pas cet avion se poser à Bagdad». L’équipage de l’avion a de son côté reçu un message surprenant des contrôleurs après 21 minutes de vol. Ils ont dit aux pilotes que l’appareil n’était pas autorisé à se poser en Irak. Les navigants n'ont alors eu pour seul choix que de faire demi-tour. «C'est très inquiétant parce que c'est du pur népotisme», a déclaré Marouane Salha, président de Middle East Airlines qui a révélé l’incident. Il a ajouté que l’avion avait déjà été retardé de 6 minutes car le personnel cherchait précisément le fils du politicien irakien. Ne le trouvant pas malgré plusieurs annonces d’embarquement, le personnel d'escale avait finalement décidé de laisser partir l’avion. Le ministère irakien des Transports a reconnu qu’il avait été demandé à l’appareil de faire demi-tour. Mais il assure que c’était en raison des travaux de maintenance de l’aéroport de Bagdad et non sur la demande du fils du ministre. Il ajoute d’ailleurs que Mahdi al Amiri ne figurait pas sur la liste des passagers.