Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 17 Octobre 2011

Ivre, il déroute l’avion



L’état d’ébriété d’un passager attristé par la mort de son frère a forcé le vol New-York-Los Angeles d’American Airlines à s’arrêter à l’aéroport de Denver. Violent envers l’équipage et gênant pour les autres voyageurs, il a été sorti de l’appareil par la sécurité et traduit en justice pour interférence avec un vol commercial.



Ivre, il déroute l’avion
Les compagnies aériennes devraient inscrire sur leurs billets « Boire ou voyager, il faut choisir ». Alors qu’un passager de British Airways a écopé de trois mois de prison le 23 septembre pour avoir, ivre, perturbé son vol, c’est maintenant à American Airlines de faire les frais d’un voyageur qui ne tient pas la boisson. Le 13 octobre, l’avion qui assurait la liaison entre New-York et Los Angeles a été obligé d’atterrir en urgence à Denver pour évacuer Varoujan Khodjamirian. L’homme, qui noyait son chagrin dans l’alcool après le décès de son frère deux jours plus tôt, se montrait très violent. L’équipage a du déplacer ses voisins, gênés par son comportement bruyant, puis finalement le mettre à l’arrière lorsqu’il a commencé à taper les sièges devant lui. Mais finalement, la décision d’expulser le trublion saoul a été prise quand il a frappé un des agents de bord en proférant des insultes et des menaces dont un « Je vais tous vous tabasser et vous tuer ». Pour le maîtriser, il a fallu l’utilisation de bracelets flexibles et deux personnes assises sur lui. Sa conduite, au lieu de le mener comme prévu à la Cité des anges, l’a fait atterrir devant une Cour Fédérale où il a été accusé "d’interférence avec un vol commercial".