Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


JFK : la recherche de la rapidité serait-elle privilégiée à la sécurité ?


A l’aéroport de JFK, une fois les passagers sortis de l’avion et les équipes de nettoyage passées dans la cabine, des salariés mandatés entrent à leur tour dans l’appareil. Ils doivent inspecter tous les recoins pour s’assurer que personne n’a rien laissé à l’intérieur, et en particulier côté sécurité, ni armes ni objets explosifs. Mais des employés de l’entreprise chargée de cette tâche assurent que leur direction leur demande de presser le pas au détriment de la sécurité.



JFK : la recherche de la rapidité serait-elle privilégiée à la sécurité ?
Selon le New York Times, 30 des 120 employés de l’entreprise Global Elite Group chargés d’inspecter les avions avant leur départ de l'aéroport de New York JFK ont déposé une plainte formelle auprès de la TSA. Ils reprochent à leur direction de les presser à réaliser leurs recherches afin que les appareils partent le plus vite possible. Par exemple, si l’avion est en retard, elle leur demanderait de vérifier les cabines alors que les agents de nettoyage sont encore présents. La procédure prévoit que les fouilles des appareils s'effectuent une fois le personnel parti. Ils ont également pointé du doigt qu’ils étaient sous-entrainés et équipés avec du matériel qui dysfonctionne. Une situation qui, selon eux, pourrait créer des failles dans la sécurité. Interrogée, l’entreprise a assuré que ces allégations étaient fausses et qu’elle ne mettait pas les appareils et les passagers en danger.