Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


JetBlue poursuivie en justice pour son pilote fou


En mars dernier, un commandant de bord de JetBlue pris de folie avait couru à travers la cabine de son avion tout en criant des propos peu cohérents sur le terrorisme, un crash et al-Qaida, provoquant une vraie panique à bord. Dix passagers de ce vol New-York-Las Vegas, qui disent souffrir d’anxiété depuis cette mésaventure, ont porté plainte le 13 juin 2012 devant la cour suprême du Queens.



JetBlue poursuivie en justice pour son pilote fou
Ce n’est pas le pilote qu’ils attaquent pour avoir eu la peur de leur vie, mais JetBlue. Ils accusent la compagnie de «grande négligence» en autorisant le navigant à prendre les commandes. Pour eux, la compagnie «savait ou aurait dû savoir» qu’il n’était pas en mesure d’assurer ce vol. Le commandant en question est lui aussi au centre d’une procédure judiciaire. La cour de Amarillo, ville où l’avion s'est posé en urgence le 27 mars 2012, va déterminer ce 15 juin si son état mental lui permet de faire face aux charges fédérales qui pèsent contre lui. Accusé d’ «interférence avec l’équipage d’un avion», il risque jusqu’à 20 ans de prison.