Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 6 Septembre 2017

Joon : avant la grève, le SPAF demande un changement de nom pour la low cost



Le syndicat des pilotes d'Air France (SPAF) a pris sa plume pour écrire à la ministre chargée des transports et lui faire part de ses inquiétudes sur la nouvelle compagnie Joon. Dans cette lettre, l'organisation ne dénonce pas le projet lui-même, elle critique surtout le choix du nom.



Le SPAF n'aime pas le nom Joon
Le SPAF n'aime pas le nom Joon
Le Syndicat des Pilotes d’Air France (SPAF) n'aime pas le nom de Joon. Il l'a d'ailleurs fait savoir à la ministre chargée des transports, Élisabeth Borne, dans un courrier le 5 septembre 2017. Il lui demande donc d'intervenir pour que "la marque Air France soit maintenue à travers l’adoption d’une nouvelle dénomination appartenant à la langue française".

Le SPAF écrit : "Après Hop et Transavia, qui auraient tout aussi bien pu s’appeler respectivement Air France régions, Air France Soleil, ou autre, voici donc Joon". Pour l'organisation qui estime qu'Air France est "un des porte-drapeaux dans le monde", le nom de la nouvelle compagnie "signifie l’abandon de cette représentativité de la France".

Le logo bleu et jaune de Joon ne trouve pas non plus grâce à ses yeux. Le SPAF estime que la symbolique du Bleu Blanc Rouge national, aurait ici "tout son sens s’agissant de l’image d’un transporteur français".

Pour le syndicat, l'abandon des caractéristiques françaises n'est pas anecdotiques : "La preuve sera donnée, dès le premier acte d’exploitation, par l’abandon programmé de la ligne régulière vers Osaka d’Air France au profit de Joon. Que vont penser nos amis japonais, pour lesquels l’image revêt une importance fondamentale, de cette décision qu’ils traduiront comme un manque d’intérêt et de respect évident de notre part pour la région de Kansai, deuxième poumon économique du Japon?"

Le SPAF ajoute que "de nombreuses autres destinations, hautement symboliques", ne seront désormais plus desservies en moyens propres par Air France, mais "réservées à Joon sans aucune mention française".

Il est vrai que le nom de Joon a suscité des réactions amusées voire dubitatives lors de sa présentation. Et tout comme le SPAF, on peut déplorer la montée en puissance des noms de marque ou expressions à sonorité anglaise dans notre quotidien. Toutefois, il n'est pas certain que les millennials (les 18-35 ans) – cible principale de la nouvelle compagnie et grands habitués des anglicismes – s'en offusquent vraiment.

Ils seront sûrement plus intéressés par les destinations, les tarifs et les services à bord lors de la réservation de leurs billets. Mais pour connaître ces éléments, il faudra attendre le 25 septembre prochain.

Pour mémoire, le SPAF organise une grève du 9 au 12 septembre, considérant que des questions posées par la création de Joon n'ont pas trouvé de réponses. Il demande également une revalorisation de la grille des salaires ou encore l'annulation de l'abandon de 12 jours de repos annuels, une mesure de Trust Together.



1.Posté par Zunino Guy le 10/09/2017 10:00
Je suis rarement d'accord avec les syndicats de pilotes d'Air France, mais en ce qui concerne cette appellation "Joon" le SPAF a bien raison de demander un autre nom de baptême. Ce "Joon" ne ressemble à rien, j'ai été scandalisé quand j'ai appris la nouvelle appellation, "Boost" n'était déjà pas terrible et pas français, mais "Joon" est une horreur ! Voici une trahison de plus de la langue française et de la spécificité nationale, tout cela pour bien paraître vis à vis des anglophones et de la mondialisation. Mais qu'est ce que les dirigeants d'Air France ont dans la tête pour en arriver là, c'est franchement lamentable.
J'espère que le SPAF sera entendu, pour une fois je le soutiens, mais hors grève !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction