Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


KLM énerve le web avec un tweet moqueur sur le Mexique


Les compagnies aériennes devraient (sans doute) éviter de commenter les matchs de la coupe du monde sur Twitter. Après le bad buzz de Delta sur
la rencontre USA – Ghana, c'est KLM qui s'attire les foudres des internautes pour un tweet peu fair-play après la défaite de l'équipe du Mexique face à celle des Pays-Bas en huitième de final.



Capture d'écran KLM
Capture d'écran KLM
Pour célébrer la victoire des Pays-Bas sur le Mexique (2-1), KLM a publié sur twitter un panneau d'aéroport affichant le mot «Départs» et la silhouette d'un homme portant un sombrero, une moustache et un poncho. La photo était titrée «Adios amigos !». Les internautes ont mis peu de temps à réagir. Ils ne se réjouissaient pas du résultat du match, ils déplorent les clichés que ce message véhicule sur les Mexicains.

Les réponses ont parfois été vives «Prévoyez votre sortie d'Amérique du sud pour bientôt, marchands d'esclaves», choquées «Juste le mauvais côté entre drôle et arrogant», ou mitigées «Ce n'est pas correct mais la plupart des films montrent les Mexicains ainsi, pourquoi là ce serait pire». La compagnie semble avoir perdu aussi la sympathie de nombreux clients «L'arrogance néerlandaise à son meilleur. KLM vient juste de perdre 100 % de ses clients mexicains», écrit l'un d'eux.

L'acteur mexicain Gael Garcia Bernal (Carnets de voyage, La Mauvaise Éducation, Babel) a lui aussi promis devant ses 1,9 millions de followers de ne plus monter dans un avion du transporteur. KLM a depuis retiré le message de son compte. Mais, la gagnante de ce bad buzz pourrait finalement être Aeromexico. La compagnie a répondu à ce tweet en faisant preuve d'un esprit plus sportif. Elle a publié la photo d'un panneau "Arrivées" suivie du message «Merci pour ce grand championnat, nous sommes fiers et vous attendons à la maison #VivaMexico».