Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


KLM parvient à s'entendre avec ses pilotes


Une nouvelle fois, Air France est à la traîne par rapport à KLM. Si la compagnie française a du mal à trouver un terrain d'entente avec ses salariés lors des négociations sociales du plan Perform 2020, sa consœur néerlandaise vient de signer des accords de productivité avec le syndicat des pilotes VNV. KLM a ainsi un accord avec l'ensemble de ses employés.



KLM et le syndicat de pilotes VNV ont signé, le 8 juillet 2015, un accord de productivité portant sur les trois prochaines années, soit de janvier 2015-décembre 2017. Il inclut notamment le gel des augmentations générales de salaires, des mesures permettant des gains de productivité et une hausse progressive de l'âge de départ à la retraite. En outre, un accord de participation aux résultats d'Air France-KLM et un mécanisme d'exposition à l'action seront également mis en place. Le texte doit maintenant être soumis à l'approbation des adhérents du syndicat.
 
La signature de cet accord valide celle des accords de productivité déjà négociés avec les syndicats de personnels au sol et de personnels de cabine. "Ces deux derniers accords sont de durée plus courte (janvier 2015-mars 2016 pour les personnels de cabine, janvier 2015-juin 2016 pour les personnels au sol) et prévoient notamment un gel des augmentations générales de salaires, des mesures de productivité, et la mise en place de plans de départ volontaires", précise Air France-KLM. L'entreprise assure que les trois ententes vont "générer des économies en ligne avec les objectifs fixés dans le cadre de Perform 2020".

Alexandre de Juniac, Président-Directeur général d'Air France-KLM estime que "La signature de ces accords est une étape décisive dans le déploiement du plan Perform 2020 au sein d'Air France-KLM". Il ajoute: "Je tiens à saluer l'esprit de responsabilité dont ont fait preuve les partenaires sociaux, la direction et l'ensemble des équipes de KLM pour parvenir à ce résultat".

En revanche, l'heure est toujours à la négociation chez Air France. L'entreprise espère que les discussions aboutiront à la fin du mois de septembre 2015.






1.Posté par Lafayotte le 10/07/2015 11:06
Les 3 points signés par les pilotes de la KLM :
1/ le départ à la retraite qui passe progressivement de 56 à 58 ans, alors que les pilotes français ont signé il y a 5 ans déjà le passage de 60 à 65 ans !...
2/ le gel des hausses de salaires contre un intéressement indexé sur l'action AFKLM, alors que les pilotes français ont gelé leurs salaires contre aucun intéressement !
3/ Restriction sur le nombre de pilotes en fonction par rapport au temps de vol. Les 2 pilotes sont "renforcés" par un 3ème pour les vols très longs, au delà de 9h30 à la KLM quand c'est 10h pour AF, et un 4 eme pilote au delà de 11h pour KLM quand c'est déjà après 12h30 pour AF...

La vraie différence entre ces 2 entreprises siamoises, ce n'est pas le salaire ou la productivité de ses pilotes, ni même de ses employés en général , mais bien la lourdeur du coût des charges sociales qui pèsent en France. C'est la France qui tue Air France !