Le premier journal quotidien du voyage d'affaires, du MICE et des déplacements professionnels




Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Kingfisher annule ses vols jusqu'au 4 octobre


Comme ses consœurs indiennes, Kingfisher a de grosses difficultés financières. Totalement dans le rouge, elle ne paie plus régulièrement ses employés. La maintenance et les pilotes ont d’ailleurs mis en place une grève surprise le 1er octobre 2012 pour réclamer les salaires manquants. Face à ce nouveau mouvement et une ambiance de plus en plus tendue dans ses locaux, la compagnie a annulé tous ses vols jusqu'au 4 octobre 2012



Avec la grève de la maintenance, plusieurs appareils de Kingfisher n'ont pu être vérifiés, réparés ou certifiés aptes aux vols depuis plusieurs jours. Le gouvernement, inquiet face à ce mouvement, avait prévenu le 1er octobre la compagnie qu’elle ne serait pas autorisée à prendre son envol si elle ne respectait pas les règles de sécurité. Elle n’a pas attendu d’être bloquée au sol par les autorités, elle a pris seule la décision d’annuler tous ses vols du 1er octobre. Dans un communiqué, le transporteur a indiqué avoir fait ce choix car certains employés «ne pourraient se rendre à leur travail en raison de menaces proférées par d’autres travailleurs». Plus tard dans la soirée, la direction a indiqué qu'elle prolongeait cette mesure jusqu'au 4 octobre 2012.