Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L’A380 attaque l'année en fanfare


L’A380 n'avait enregistré sa première commande ferme qu'en novembre l’année dernière, mais ne jouera pas le même scénario en 2014. Airbus a annoncé une commande ferme de 20 appareils par le loueur d’avion Amedeo (ex-Doric Lease Corp).



Le protocole d'accord, signé au Bourget en juin dernier entre Airbus et Amedeo (ex-Doric), s’est transformé en commande ferme au salon aéronautique de Singapour. Cet achat de 20 A380 représente une facture de 8,3 milliards de dollars au prix catalogue. Les appareils seront livrés entre 2016 et 2020. Le directeur commercial du constructeur, John Leahy a rappelé que l’objectif de l'entreprise était d'«une trentaine de commandes au total pour l'A380 cette année».
Mark Lapidus, le patron d'Amedeo, a défendu son choix «Le trafic aérien mondial double tous les 15 ans, contrairement aux infrastructures des aéroports et au nombre de créneaux de décollage et d'atterrissage. L'A380 est donc la meilleure solution pour capturer la croissance» Il a ajouté «Placée sur les liaisons adéquates, lors des périodes de pic de trafic, c'est une machine imbattable à générer des bénéfices pour les compagnies».
Lors de l’ouverture du salon de Singapour le 11 février, Airbus a également enregistré une commande de 63 Airbus (des A320 ceo et A321 ceo) par VietJetAir, soit 4,7 milliards d'euros au prix catalogue.