Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


L'AFTM veut construire son avenir à Opio


La concurrence va t-elle servir à bousculer le "politiquement correct" de l'Association Française des Travel Managers ? C'est sans doute à cette question que devront, indirectement, répondre les membres du bureau de l'Association qui se réunissent à Opio les 7 et 8 septembre prochain. Deux jours de travail animés par le cabinet niçois Global RH Consulting. Pour servir de base aux échanges, un questionnaire de travail a été envoyé aux participants. A eux donc de déterminer les forces et les faiblesses de l'Association, de définir la nature des relations avec les partenaires et d'évoquer le développement à venir de l'AFTM.



Diverses questions de ce questionnaire sont intéressantes, comme celle qui évoque les attentes en matière de commissions techniques. On sait, et quelle que soit l'association, que la commission est un espace difficile tant il fait appel à la réactivité des membres et au besoin de "produire" des réponses à des questions données. L'AFTM dispose d'un bon réseau de ce type mais peu visible de l'extérieur en terme de contenus. Autre interrogation : la mise en place d'une démarche qualité, "labellisée par un logo présent dans toutes les communications". Difficile de comprendre ce qu'il apportera de plus que le sigle de l'association, un peu vieillot aujourd'hui et prévu pour évoluer. L'idée de publier une matrice de maturité est bonne mais où est le référent de base ? Quel est l'étalon qui permet à chacun de positionner. Ne faut-il pas chercher à le normaliser ? L'AFTM est financièrement la seule structure capable à ce jour de l'établir. Pourquoi ne pas le faire ? Autre sujet encore : Face à la crise, comment vont réagir les partenaires (Entendez la pérennité du financement associatif). Si la question est légitime, il faudra sans doute s'interroger sur le retour qui leur sera offert. Aujourd'hui, les fournisseurs confortent leurs clients, souvent membres de l'Association, mais demain, une fois terminé le premier cycle d'observation, il faudra les intégrer différemment. Tous sont demandeurs, de la TMC à la compagnie aérienne via les éditeurs ou les prestataires. Enfin, le groupe aura à réfléchir à une question importante posée par les dirigeants actuels de l'Association : "Doit-on différencier certains membres dits "actifs" d'autres membres "passifs"?. Là aussi une vraie question tant la présence aux événements est, comme toujours dans les associations, souvent liée aux mêmes participants. Bref, l'AFTM veut réfléchir sur son futur à 5 ans. Une excellente idée.
Sachant qu'ils n'oublieront pas d'évoquer leur portail préféré, DéplacementsPros.com se tient à la disposition des membres du Bureau pour aborder et restituer des points tout aussi importants que "La vision politique du voyage d'affaires dans l'entreprise", la réactivité aux "attentes des partenaires économiques" ou les relations avec la presse. Si l'AFTM a réussi à établir une visibilité forte dans le domaine, sans concurrence à ce jour, il lui faudra aujourd'hui avancer réellement, sans frein, ni limite à sa réflexion. Démontrer son utilité en dehors des cocktails, des diners de travail (souvent passionnants) et des fêtes annuelles (au programme du séminaire d'ailleurs). La collaboration avec ACTE est transparente, comment la relancer ? Il lui faudra surtout créer, concevoir, éditer et dialoguer. Exister ne suffit plus, il faut aussi devenir force de proposition au delà des affirmations et des idées reçues. Certes le travail déjà accompli est important, réussi. Mais c'est maintenant que commence celui qui consiste à construire le futur. C'est de ce séminaire que dépendra son image. L'AFTM l'a indirectement compris, et cette rencontre l'illustre parfaitement. Pour preuve, à l'occasion de l'IFTM Top Resa, l'association a conçu un excellent cycle de conférences. Preuve qu'aujourd'hui, elle cerne mieux les besoins de son public.
Certains trouveront que j'ai un sens critique exacerbé mais comme aimer à le rappeler De Gaulle, "Les allées du quotidien sont faites pour les flatteurs. Aux audacieux de dire la vérité, à leurs amis comme à leurs ennemis".

Marcel Lévy
Rédacteur en Chef et membre/Fondateur d'honneur de l'AFTM

Mercredi 5 Septembre 2012


Notez