Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Jeudi 2 Juin 2016

L’Arabie Saoudite investit 3,5 milliards de dollars dans Uber


Uber va pouvoir assouvir ses ambitions de développement. Malgré la guerre menée par les taxis dans de nombreux pays contre le service de VTC, l’Arabie Saoudite parie sur son avenir et investit 3,5 milliards de dollars dans la société américaine.



L’Arabie Saoudite a injecté 3,5 milliards de dollars dans Uber. Cette opération a valorisé l’entreprise américaine à 62,5 milliards de dollars. En outre, les liquidités permettant de financer le développement du VTC sont à plus de 11 milliards de dollars dorénavant.
Grâce à ce financement, le fonds public d’investissement du Royaume va obtenir un siège au conseil d’administration de la start-up californienne. Il sera confié à son directeur général Yasir Al Rumayyan. Ce dernier estime qu’il s’agit d’un "important investissement stratégique".

Le Moyen-Orient ainsi que l’Afrique du Nord sont parmi les marchés où Uber enregistre la plus forte croissance. Le nombre d’utilisateurs actifs a été multiplié par 6 en un an et dépasse maintenant la barre des 395 000. La société américaine ajoute qu’en Arabie Saoudite, où elle est présente dans 5 villes, 80% des passagers sont des femmes. Cette importante fréquentation s'explique en partie par les lois en vigueur dans le pays. Elles n’ont, en effet, pas le droit de conduire.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.