Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Dimanche 9 Mai 2010

L'Eure veut sa ligne ferroviaire à grande vitesse


Initié en 2009, le comité de pilotage qui réunit l'ensemble des collectivités locales pour la création d'une LGV entre Paris et les grandes villes normandes pourrait bien être rejoint dans ce projet par le département de l'Eure qui a saisi cette opportunité pour souligner les enjeux qui sont les siens dans cette perspective.



L'Eure insiste notamment sur "le rôle de maillon essentiel que joue l'Eure, "locomotive" démographique de la région et réservoir de PME de dimension internationale, entre l'Ile de-France et la côte normande". Le 7e département industriel français doit donc avoir toute sa place dans un maillage ferroviaire équilibré et demande une augmentation substantielle de la capacité de la section Paris-Mantes.

L'objectif principal de la future Ligne à Grande Vitesse (LGV) est de réduire sensiblement les temps de parcours ferroviaire entre les grandes agglomérations normandes et Paris :
. Le Havre à 1h15,
. Rouen à 45',
. Caen à 1h30,
. Cherbourg à 2h30.

La réflexion s'est fondée tout d'abord sur des études engagées précédemment concernant l'amélioration du réseau existant. La saturation constatée sur le réseau de la gare Saint-Lazare a conduit à envisager le doublement de la section Paris-Mantes afin de séparer les trafics et de fournir les fréquences et la régularité attendues par les dizaines de milliers de voyageurs quotidiens. Elle s'est ensuite élargie pour prendre en compte les travaux de la région Basse-Normandie qui souhaite fixer des objectifs ambitieux pour la desserte de Caen. Elle a ainsi intégré l'hypothèse d'un "Y" normand, une branche dirigée vers Rouen/Le Havre, l'autre vers Caen. Devant l'absence d'aménagements spécifiques à l'Eure, le Conseil général a mis en place un groupe de travail avec les villes et agglomérations concernées et a fait réaliser, par la société Arcadis, une étude stratégique de la desserte de l'Eure par la ligne nouvelle.
Deux scénarios, fondés sur le renforcement de l'axe Paris-Mantes et prenant en compte les enjeux de développement de l'Eure, ont été explorés :
  • Le premier scénario prévoit entre autres la création de segments ferroviaires entre Evreux et Caen destinés à raccourcir les temps de parcours entre ces deux villes, ainsi qu'une "antenne" de la LGV en direction d'Evreux, à partir de Chaufour-lès-Bonnières.
  • Le second scénario intègre également l'antenne en direction d'Evreux, mais envisage une liaison privilégiée de la Basse-Normandie grâce à une bifurcation de la voie nouvelle à hauteur de l'agglomération Seine-Eure (Louviers/Val de Reuil). C'est le scénario dit du "Y normand".

Dans les deux cas, le transfert d'une partie non négligeable du trafic vers la LGV conduira à alléger le trafic sur la ligne classique et permettra ainsi de rechercher une meilleure adéquation entre l'offre ferroviaire et la demande des usagers. Les deux scénarios sont porteurs d'améliorations sensibles dans notre département. Enfin, la réflexion sur la nouvelle ligne est une occasion unique pour faire progresser de façon décisive le projet, fortement soutenu par la Région Haute-Normandie, d'une liaison ferroviaire entre Évreux et Rouen, axe majeur des pratiques de mobilité.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.