Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 25 Mars 2010

L'Europe adopte le projet de controle aérien unique



Alors que les contrôleurs aériens français contestent le projet, la Commission a pris d'importantes mesures pour optimiser l'utilisation de l'espace aérien européen. Elle vient d'adopter des règles sur la gestion des courants de trafic aérien afin d'optimiser l'utilisation de l'espace aérien disponible.



Ce nouveau règlement est une étape importante de la mise en œuvre de la fonction de gestionnaire de réseau européen prévue par le paquet «ciel unique II». Actuellement, la gestion du trafic aérien n'est soumise à aucune règle européenne. Dans le cadre de la convention Eurocontrol, une unité centrale de contrôle au niveau européen est d'ores et déjà opérationnelle. Toutefois, cet organisme ne coopère que sur la base de procédures volontaires avec les unités de gestion des courants aériens des différents États membres. Il en découle un manque de cohérence entre les mesures de gestion des courants aériens planifiées au niveau européen et les opérations de vol réelles, ce qui ne permet pas d'optimiser l'utilisation de l'espace aérien.

Le règlement adopté par la Commission impose de mettre en œuvre des procédures pour la planification des vols et pour l'utilisation de l'espace aérien disponible pendant toutes les phases de vol. Il permet en outre de mieux harmoniser les plans de vol et les créneaux des aéroports en améliorant l'échange d'informations entre les organismes aéroportuaires et les gestionnaires des courants de trafic aérien. Ce règlement est fondé sur les procédures de gestion des courants de trafic aérien de l'Organisation de l'aviation civile internationale et il a été élaboré avec l'aide de l'expertise technique d'Eurocontrol. Il impose par ailleurs le respect d'une conformité minimale chiffrée entre les créneaux de départ prévus et les opérations de vol réelles des compagnies aériennes.

Pour Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne chargé de la mobilité et des transports, «Pour garantir la sécurité et la capacité de notre espace aérien, il faut disposer de règles claires et efficaces qui permettent de gérer les courants aériens de manière souple et en temps utile au niveau européen, et d'optimiser l'utilisation des routes aériennes".