L’Eurostar veut retourner en Rhône-Alpes

Pendant 2 mois au printemps dernier, les voyageurs d’affaires lyonnais ont pu se rendre à Londres grâce à l’Eurostar. Une étude de la compagnie ferroviaire, menée par Ipsos Marketing – Innoquest, montre que les passagers ont été séduits par ce service. Mais si celle-ci est relancée, ils vont devoir attendre 2015.

Après avoir relié pendant deux mois Londres, Lyon, Avignon et Aix-en-Provence, Eurostar a effectué un sondage pour déterminer le bien fondé d’un lancement plus conséquent en 2015. Ainsi, 94 % des Lyonnais et 92 % des Rhônalpins se sont dits intéressés par des voyages vers Londres. Mais cette desserte est surtout synonyme d’escapades et de vacances pour eux. 90 % des sondés envisagent de monter dans ce train pour des déplacements Loisirs. Néanmoins, certains d’entre eux voient son intérêt Business. 73 % des personnes interrogées ont assuré qu’une telle offre de transport constituerait un réel atout pour l’économie de la région. 95 % des Lyonnais et 93 % des Rhônalpins y voient également un plus pour l’activité touristique et pour la culture (60 % des Lyonnais / 52 % des Rhônalpins).
En comparaison avec les autres modes de transport disponibles, et au-delà d’un rapport qualité/prix favorable plébiscité par la moitié des personnes interrogées, c’est l’avantage d’un transport de centre-ville à centre-ville qui est cité en priorité par une grande majorité (87% des Lyonnais, 81 % des Rhônalpins). Le confort séduit également plus d’un tiers (36 % des Lyonnais, 30 % des Rhônalpins).