Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 16 Mars 2011

L’IATA prévoit l’impact de l’actualité internationale sur le voyage d’affaires



L'Association internationale du transport aérien (IATA) s’inquiète de «l’impact matériel
» engendré par les révolutions arabes, et par les catastrophes qui frappent le Japon. Les compagnies aériennes s'attendent à ce que les voyages en première classe et en classe affaires soient touchés par ce contexte défavorable.



Au-delà du bilan humain, les professionnels du secteur aérien se tournent vers l’économique. L’IATA a ainsi annoncé ce mercredi que les bilans des mois de février et mars seront touchés par les évènements qui agitent les pays arabes. «L’agitation en Égypte, en Libye, et dans d’autres pays arabes, auront profondément réduit le trafic vers ses régions durant le mois de février» note déjà le rapport de l’association, qui concerne pourtant le bilan du mois de janvier. L’IATA précise par ailleurs que le Japon représente 6 à 7% du trafic en classes Premium. L’association ne s’estime pas encore en mesure de prévoir l’impact des catastrophes qui touchent le pays, mais souligne que l’importance du marché japonais aura forcément un «impact matériel négatif» sur le bilan international.
Quelques heures après cette annonce qui pouvait sembler inappropriée, l'IATA a toutefois publié un communiqué affirmant la "profonde tristesse" de l'association face aux événements qui frappent le Japon, et transmettant "les pensées et les prières de ses membres au peuple japonais".