fdc080474b4521c1a47328b67a8c23be.txt
Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Deplacements Pr


Le premier quotidien du voyage d'affaires et des déplacements professionnels






L'Oculus Rift sera-t-il interdit dans les avions ?


C'est la grande vedette de cette fin d'année, un périphérique informatique qui se place comme des lunettes devant les yeux et permet d'apprécier la réalité virtuelle via un écran plat numérique placé à quelques centimètres du regard. L'oculus Rift, c'est son nom, pourrait être interdit dans les avions en raison de la surexcitation nerveuse que peut entrainer le système.



L'explication donnée par Wikipedia permet de se rendre compte de l'innovation : "L'écran affiche une image stéréoscopique déformée numériquement pour inverser la distorsion optique créée par deux lentilles situées en face de chaque œil. Divers capteurs permettent de détecter les mouvements de tête de l'utilisateur, ce qui permet d'adapter en temps réel l'image projetée sur l'écran, afin de produire l'illusion d'une immersion dans la scène restituée". Voilà qui explique l'inquiétude des compagnies aériennes qui s'interrogent aujourd'hui sur le fait d'autoriser ce périphérique à bord. Si plusieurs d'entre elles rappellent que l'ensemble de ces outils doit être éteint pendant les phases de décollage et d'atterrissage, d'autres se demandent si l'Oculus Rift ne gênera pas des passagers victimes de mouvement incontrôlées liés à l'utilisation du casque et souvent accompagnés de cris liés aux contenus des jeux ou des programmes vidéos regardés.

Pour l'heure, comme le précisent des techniciens de IATA, rien ne peut permettre l'interdiction d'un tel outil d'autant qu'aucune plainte ou aucun problème en vol n'ont été signalés par l'une des compagnies membres de l'association....