Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 25 Février 2014

L’Union européenne croit à la reprise



Voici un avis raisonnablement optimiste qui ira droit au cœur des voyageurs d’affaires soucieux de surfer sur la reprise : la Commission européenne annonce que «La reprise gagne du terrain». Tous chez les clients !



Les déplacements professionnels dépendent pour beaucoup du contexte économique et si l'on en croit les prévisions d'hiver de la Commission européenne, la reprise se poursuit dans la plupart des États membres et pour l'UE dans son ensemble. "Après la sortie de la récession au printemps 2013 et trois trimestres consécutifs de timide reprise, les prévisions tendent vers une augmentation modérée de la croissance. Après une croissance du PIB réel de 1,5% dans l'UE et 1,2% au sein de la zone euro en 2014, l'activité économique devrait connaître en 2015 une accélération, à 2,0% dans l'UE et 1,8% dans la zone euro. Chacun de ces chiffres représente une révision à la hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport aux prévisions de l'automne 2013. Les prévisions se fondent toujours sur l'hypothèse que la mise en œuvre des mesures adoptées à l'échelle de l'UE et des États membres stimule la confiance ainsi que les conditions financières et favorise l'ajustement économique nécessaire dans les États membres en améliorant leur potentiel de croissance".

Le commentaire d’ Olli Rehn, vice-président de la Commission chargé des affaires économiques et monétaires et de l’euro: «La reprise gagne du terrain en Europe, après le retour à la croissance intervenu au milieu de l'année dernière. Le renforcement de la demande intérieure cette année devrait nous aider à obtenir une croissance plus équilibrée et durable. Le rééquilibrage de l'économie européenne progresse et la compétitivité extérieure s'améliore, notamment dans les pays les plus vulnérables. Même si le pire de la crise est probablement derrière nous, il ne faut pas relâcher l'effort, car la reprise est encore modeste. Pour la renforcer et créer davantage d'emplois, nous devons maintenir le cap des réformes économiques.»

Le marché du travail se caractérise par une situation de l'emploi qui se stabilise lentement et un taux de chômage qui reste élevé, étant donné que l'évolution de ce marché est généralement en retard d'un semestre ou plus par rapport à celle du PIB. Dans le droit fil de ce scénario, nous devrions assister à une faible augmentation de l'emploi à compter de cette année et à une baisse du taux de chômage qui devrait tendre vers 10,4% dans l'UE et 11,7% au sein de la zone euro d'ici 2015, les disparités entre les pays restant très prononcées.

Une faible inflation des prix à la consommation devrait prévaloir dans l'ensemble de l'UE et de la zone euro en 2014, à hauteur de respectivement 1,2% et 1,0%, avant de légèrement augmenter, d'environ ¼ de point de pourcentage, en 2015 lorsque la croissance économique s'accélérera.

Pour de plus amples informations, les prévisions complètes de la Commission sont ici