Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L’aéroport de Bruxelles adopte des atterrissages plus verts


Après plusieurs mois de tests, l’aéroport de Bruxelles va introduire prochainement une nouvelle procédure d’atterrissage sur ses installations. Au lieu de descendre par palier, les avions le feront de manière continue, évitant ainsi les poussées sur les moteurs, très consommatrices en carburant.



L’aéroport de Bruxelles adopte des atterrissages plus verts
Avec la hausse du baril de pétrole, la consommation de carburant est devenu un peu le nerf de la guerre pour les compagnies aériennes. Brussels Airport se prépare à introduire une approche en descente continue dans ses procédures d’atterrissage qui devraient en réjouir plus d’une. Les résultats obtenus au cours de 10 mois de test faits avec le concours de 5 transporteurs (Brussels Airlines, DHL, Jetair, Singapore Airlines Cargo et Thomas Cook Airlines), ont montré qu’un Airbus A320 consommait 50 kg de moins de carburant avec cette procédure - une économie qui pourrait doubler pour les appareils long-courriers - grâce à la possibilité d’éviter les changements de poussée associés au principe de palier utilisé actuellement. L’université de Leuven, qui a conduit des analyses, a également enregistré une baisse du bruit de 2 à 3 dB à 15km de l’aéroport. Petit bémol de cette recherche, dû au trafic aérien chargé de la région, cette procédure ne peut pas être généralisée. Pendant le test, seuls 9 % des vols des participants ont pu la mettre en place, soit environ 3000 vols. Néanmoins les économies faites pendant les essais restent assez intéressantes pour que les différents acteurs de la recherche soient satisfaits et souhaitent son adoption sur l’aéroport de Bruxelles.