Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'aéroport de Carcassonne et Ryanair dans le viseur de l'UE


Les relations entre Bruxelles et Ryanair risquent de devenir encore plus tendues. Environ 15 jours après avoir entamé une enquête sur les aides accordées à la low cost lors de son installation à l’aéroport de Charleroi, la Commission européenne se penche maintenant sur les accords passés entre la compagnie et l’aéroport de Carcassonne.



L'aéroport de Carcassonne et Ryanair dans le viseur de l'UE
La commission Européenne veut déterminer par son enquête si les remises et les accords de commercialisation convenus entre l’aéroport et la compagnie aérienne Ryanair, sont conformes aux règles de l’UE en matière d’aides d’État. Mais le transporteur n’est pas le seul dans le collimateur de la commission : l’aéroport de Carcassonne et ses financements vont également être passés au microscope. Bruxelles s’intéresse plus particulièrement aux subventions d’un montant total de 11 millions d'euros au minimum, accordées par plusieurs organismes publics au CCI alors gestionnaire de la plate-forme pour le financement de divers projets d’infrastructures de l’aéroport entre 2000 et 2010. Elle a indiqué dans son communiqué qu’à ce stade de l’enquête elle «doute que ces mesures soient conformes aux lignes directrices de l’UE de 2005 relatives aux aides d’État au secteur de l’aviation». Elle va également étudier les 8 millions d'euros de subventions reçues par la CCI entre 2001 et 2011 pour l’exploitation de l’aéroport de Carcassonne, ainsi que des avances de trésorerie. Veolia Transport, qui gère l’installation depuis mai 2011, n’est pas épargné. La Commission va se pencher entre autres sur les subventions publiques liées au nombre de liaisons exploitées au départ de cet aéroport.