Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 5 Août 2015

L’aéroport de Chicago crée une ménagerie à côté des pistes



Comment éloigner les oiseaux des pistes d’un aéroport comme O’Hare à Chicago ? A cette réponse, il faut dérouler une longue liste à la Prévert… A Chicago, le choix a été fait de limiter les hautes herbes avec des animaux capables de les brouter, afin de faire fuir les rongeurs et par conséquent, les oiseaux. La boucle est bouclée.



Lamas, moutons, chèvres ou ânes, voilà les passagers spéciaux que l’on croise désormais à proximité des pistes. Un troupeau varié qui permet d’éliminer toutes les herbes hautes qui envahissent les espaces verts. Pour Pinky Janota, l’une des responsables de ce zoo original "Ce qu'un animal ne mange pas, un autre le mange, dont il y a moins de plantes invasives".
 
En laissant les animaux brouter les herbes, le nombre de rongeurs diminue et les oiseaux n’osent plus s’approcher d’un terrain déjà occupé ! La direction de l’aéroport se dit pleinement satisfaite de ce test qui va se poursuivre jusqu’au début de l’hiver. Selon un porte-parole d’O’Hare, d’autres aéroports américains se disent intéressés par cette méthode douce.