Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'aéroport de Francfort affiche une hausse de 1,3 % en janvier


L'aéroport de Francfort a bien commencé l'année. Au cours du mois de janvier, il a accueilli plus de 4 millions de passagers, soit 1,3 % de plus que l'année précédente. Cette croissance est principalement portée par une augmentation du trafic intercontinental.



Le nombre de passagers sur l'aéroport de Francfort a progressé de 1,3 % en janvier par rapport à la même époque l'année dernière. La stabilité est de mise sur le réseau domestique allemand (0,1 %) et les liaisons européennes (0,7 %). En revanche, le secteur Intercontinental affiche une hausse de 2,4 %, principalement soutenue par le Moyen-Orient (5,1 %) et l'Extrême-Orient (2,7 %). Malgré la progression enregistrée, le nombre de mouvements d'avions sur la piste a baissé de 2,6 %, pour un total de 34 611 décollages et atterrissages.

Le groupe d'aéroports dans lesquels Fraport détient des parts a aussi fait part d'un début positif pour la nouvelle année. Seul l'aéroport de Ljubljana, en Slovénie présente une baisse, son trafic diminuant de 2,9 % en janvier 2015, pour atteindre 73096 passagers. La plate-forme de Lima a accueilli 1 367 608 voyageurs et rapporté une croissance de 8,4 % par rapport à l'année précédente. Les aéroports Fraport Twinstar de Varna et de Bourgassur la côte bulgare de la Mer Noire ont reçu un total combiné de 34 718 personnes en janvier 2015, soit une augmentation de 27,2 % de leur fréquentation. Sur la Riviera turque, la piste d'Antalya a reçu 692 138 passagers, soit une hausse de 12,9 %. À l'aéroport Pulkovo de Saint-Pétersbourg, la fréquentation du mois de janvier a grimpé de 4,4 %, atteignant 872 813 voyageurs. En Allemagne du nord, l'installation de Hanovre a enregistré une croissance de 3,8 % du nombre de ses passagers. À l'aéroport chinois de Xi'an, la fréquentation a augmenté de 7,6 %, passant à 2,4 millions de personnes.