Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'aéroport de Genève a retiré les badges de 35 employés


Depuis les attentats de novembre, les autorités et les acteurs de l'aérien se montrent encore plus vigilants. De nouveaux contrôles ont été effectués sur les personnels travaillant sur les plates-formes. L'aéroport de Genève - où deux Français fichés S ont été employés comme bagagistes - vient de retirer les badges à 35 personnes.



Le quotidien Le Temps a révélé que l'aéroport de Genève avait retiré les badges d'accès de 32 à 35 personnes travaillant sur ses installations. Le porte-parole de la plate-forme, Bertrand Staempfli, a confirmé l'information sans préciser le nombre: "Sur ordre de la police, qui a mené des enquêtes, on nous a demandé de retirer les badges de certaines personnes employées par des sociétés installées sur l'aéroport de Genève". Il a ensuite précisé: "Il ne s'agit pas de personnels de l'aéroport, mais d'autres sociétés".

Il avait déjà été révélé en décembre que deux Français, soupçonnés de radicalisme et fichés S par les services de sécurité de l'Hexagone, avaient travaillé à l'aéroport de Genève comme bagagistes. Toutefois, ils n'étaient plus employés sur l'installation lorsque les autorités françaises ont prévenu leurs homologues suisses.

Plusieurs salariés qui ont perdu leur badges, ont fait appel aux syndicats et à un avocat pour s'opposer à ce retrait qu'ils estiment injustifié.