Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'aéroport de Seattle-Tacoma s'équipe d'un détecteur de débris


La présence d'un débris sur une piste est dangereuse pour les avions, c'est même ce qui avait provoqué la chute du dernier Concorde à Paris avec la catastrophe que l'on connait. Afin d'améliorer la sécurité de son tarmac, l’aéroport international de Seattle-Tacoma (Sea-Tac) a installé un détecteur de corps étrangers sur ses pistes. Il est aussi capable de repérer les animaux.



Afin d'améliorer sa sécurité et complèter la rénovation de sa piste centrale d’atterrissage, l'aéroport de Seattle-Tacoma a installé un Foreign Object Debris (FOD) Detect. Ce système de détection décèle automatiquement les débris et animaux indésirables présents sur les pistes, de jour comme de nuit. Il enverra en temps réel des alertes aux services concernés.

Cette technologie a coûté 4.6 millions de dollars. Elle inclut 101 unités de scan installées le long des feux en bord de piste, à 60 mètres d’intervalle. Chaque module scanne à 360°, couvrant la piste complète et jusqu’à 60 mètres dans l’herbe adjacente au tarmac.

Les dommages sur les avions et moteurs causés par les objets et débris sont estimés à plus de 4 milliards de dollars chaque année pour l’industrie aérospatiale. "Les débris étrangers sur les pistes d’aéroport peuvent potentiellement endommager un avion ou son moteur au cours des phases critiques de décollage d’atterrissage, ou en vol, créant une menace pour la sécurité des voyageurs", souligne Mike Ehl, Directeur des Opérations et du Service Client de l’aéroport international Sea-Tac. "Ce nouveau système est une nouvelle étape dans le contrôle permanent des risques de danger sur les pistes, permettant de retirer les débris en temps réel plutôt que de s’appuyer uniquement sur les inspections physiques".

Le système FODetect est actuellement opérationnel à l’aéroport international de Boston Logan aux États-Unis, ainsi que sur les plates-formes de Tel-Aviv et Bangkok. Le système a également été acheté par Roissy-CDG.