Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'aéroport de Toulouse enregistre une hausse de 3,9% en août


L'aéroport de Toulouse a pris de belles couleurs au mois d'août. Le trafic de la plate-forme affiche une progression de 3,9% avec 648 196 passagers commerciaux. Son secteur international est en hausse (+4,2%), de même que le national (+3,2%).



Dans le détail, l'aéroport de Toulouse-Blagnac a accueilli 282 503 passagers domestiques. La fréquentation des lignes vers la capitale est en augmentation (+3,2%), avec des résultats contrastés entre Paris-CDG (+4,5%) et Paris-Orly (-2,1%). En région, la croissance est identique à celle de juillet (+9,2%), avec des progressions très marquées sur Lille (+18%), Bastia (+14,8%), Nice (+14,6%) et Marseille (+13,4%).

Le trafic international enregistre 361 631 passagers. Le trafic régulier s’accroît (+5,4%), avec une hausse importante sur l'espace Schengen (+14,5%). Les lignes acheminant les voyageurs vers des hubs obtiennent de bons résultats, à l'image d'Amsterdam (+25%), Francfort (+21,9%) ou Munich (+12,2%). Les plus fortes variations sont constatées sur des destinations vacances telles que Palma (+100,4%), Séville (+94,6%), Venise (82,4%), Porto (+67,3%) et Athènes (46,8%).

Hors Schengen, le trafic régulier est en baisse (-4,2%), malgré les progressions observées sur Londres-Heathrow (+14,8%) et Londres-Gatwick (+7,6%). Sur l'Afrique du Nord, le trafic est en recul (-9,6%), malgré de bons résultats sur l’Algérie (+2,6%). Le trafic charter est en repli (-7,9%) avec toutefois plus de 28 000 passagers accueillis, ce qui constitue la meilleure fréquentation mensuelle de l'année. L'espace Schengen représente près de 80% de ce trafic, Héraklion étant la ville la plus fréquentée avec près de 6 000 passagers. Hors Schengen, Dubrovnik est la destination de vacances la plus prisée.

En outre, le trafic fret et poste présente une croissance de 13,8% avec 3 900 tonnes traitées. De plus, le nombre de mouvements commerciaux est en recul (-0,4%), avec 5 920 mouvements réalisés.