Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'affaire DSK aura permis de remettre à plat les procédures hôtelières


Au moment même où semble se terminer l'affaire DSK, la presse américaine - qui considère toujours l'agresseur français comme un prédateur sexuel dangereux - reconnait que cette sombre histoire a permis à l'hôtellerie américaine de repenser ses règles en matière de sécurisation de son personnel et de ses clients.



L'affaire DSK aura permis de remettre à plat les procédures hôtelières
Si les procédures sont désormais renforcées pour le personnel de chambre, c'est toute la chaîne de surveillance qui a été complétée par un ensemble de mesures visant à supprimer les tentatives de prostitution dans les hôtels de luxe américain. "Il ne faut pas confondre les situations", précise Mike Rupert, journaliste spécialisé dans l'univers hôtelier, "Nafissatou Diallo est a priori une victime mais il est certain que quelques établissements étaient tolérants avec des jeunes femmes venus pratiquer le plus vieux métier du monde". Et pour éviter tout problème, les hôtels ont même fait suivre des stages spécialisés à leur personnel de sécurité. : comment reconnaître une Escort Girl ou comment refuser l'entrée à une jeune femme seule au bar ? Autant de sujets sensibles à la limite de l'erreur de jugement. Même les concierges auraient été sensibilisés au fait de ne pas aider les clients à trouver des jeunes femmes consentantes pendant leur séjour à l'hôtel. Des vœux pieux ? Sans doute car il y a fort à parier que sensibilisation ne veut pas dire éradication !