Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'alcool inspire les nouveaux aéroports chinois


Les aéroports sont généralement nommés en hommage aux grands hommes locaux ou en raison de leur situation géographique. Bien qu’il faille reconnaître que pour ce dernier cas, il y a parfois «tromperie sur la marchandise». En Chine, c’est l’alcool régional qui semble inspirer les directions de plate-forme.



Wuliangye
Wuliangye
Le nouvel aéroport de Yibin, dans la province du Sichuan au Sud-Ouest du pays, va être baptisé Wuliangye d’après une marque chinoise d’alcool blanc à base de cinq céréales qu’elle distille dans la ville. Cette plate-forme dont la construction devrait prendre fin d’ici trois ans sera la première à faire référence à une marque, mais elle ne devrait pas être seule bien longtemps. Le concurrent du groupe de spiritueux - Kweichow Moutai - aurait bientôt également un tarmac à son nom dans la province voisine du Guizhou.
Pour les autorités qui ont donné leur aval à ce projet, cette mesure représente une bonne publicité pour la ville et le Wuliangye, mais près de 67 % des Chinois interrogés par Weibo, cette décision tient du «non-sens». Les internautes et la presse chinoise avancent que des gros sous se cacheraient derrière ce choix, mais ils n’en perdent pas pour autant leur sens de l'humour et proposent de rebaptiser tous les plates-formes chinoises par des noms de marque ou de spécialités locales. Quelques exemples ont ainsi été donnés : aéroport White Rabbit de Shanghai (bonbons), aéroport Pékin Erguotou (un autre alcool chinois) ou encore aéroport Xian Roujiamo (sandwich à la viande) de la province du Shaanxi.