Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 18 Avril 2017

L'e-visa russe n'est pas pour les voyageurs d'affaires français



La simplification des démarches lors des déplacements professionnels en Russie n'est pas pour tout de suite pour les voyageurs d'affaires français. Le Premier Ministre russe a dévoilé les pays qui pourront profiter du e-visa à partir du mois d’août prochain. La France n'est pas dans la liste.



La France ne profite pas de l'e-visa russe
La France ne profite pas de l'e-visa russe
Le Premier Ministre russe, Dmitri Medvedev, a présenté la liste des pays qui pourront bénéficier d'une exemption des formalités consulaires classiques et utiliser l'e-Visa pour entrer en Russie à partir du mois d’août. Il s'agit de l'Algérie, l'Arabie-Saoudite, le Bahreïn, le Brunei, la Chine, la Corée du Nord, les Émirats Arabes Unis, l'Inde, l'Iran, le Japon, le Koweït, le Maroc, le Mexique, le Sultanat d'Oman, le Qatar, Singapour, la Tunisie et la Turquie.

La Russie a indiqué avoir choisi ces nations sur un principe de réciprocité: "Nous introduisons de manière appropriée des accords bilatéraux sur le voyage sans visa pour ceux qui sont prêts à utiliser une telle approche pour et avec nous", a expliqué Dmitri Medvedev.

Les ressortissants de ces pays pourront dès l'été prochain utiliser les services d'un site - en cours de développement par les autorités russes - afin de demander un visa électronique gratuit permettant de visiter les régions bénéficiant du régime de port franc de Vladivostok (Kamchatka, l'Ile de Sakhaline, Khabarovsk,…) et, après acceptation du gouvernement russe, la ville de Sotchi.