Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L’enquête sur les batteries du Boeing 787 avance vite, selon la NTSB


Voici une nouvelle qui doit réjouir Boeing, ANA, JAL et tous les propriétaires de Dreamliner dont les appareils sont cloués au sol depuis plusieurs semaines : l'agence américaine de sécurité aérienne (NTSB) affirme que l'enquête sur les causes des deux incidents de surchauffe de batteries avance rapidement, contrairement à ce qui a été lu dans la presse.



L’enquête sur les batteries du Boeing 787 avance vite, selon la NTSB
Le Wall Street Journal du 4 février 2013 affirmait que l’enquête sur les dysfonctionnements observés sur les batteries des Boeing 787 ne parvenait plus à avancer ces derniers jours. Rapidement, le NTSB a réfuté ces informations. Il a assuré par le biais d’un mail adressé à l’AFP que les enquêteurs chargés d’étudier le départ d’incendie survenu sur une batterie au lithium-ion d’un Dreamliner de JAL progressaient au contraire tous les jours.
De son côté, Boeing a demandé à l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) l’autorisation de mener des vols d’essai avec le Dreamliner. Selon le quotidien américain Seattle Times, la FAA devrait donner son feu vert pour ces tests, mais il faudra attendre plusieurs semaines pour que le 787 puisse voler à nouveau librement. «Les autorités japonaises et américaines n'ont toujours pas trouvé l'origine de ces deux incidents mais de bons progrès sont réalisés», a répété Marc Birtel, un porte-parole du constructeur américain Boeing. Il reste que pour l'heure, les avions sont toujours cloués au sol depuis quasiment trois semaines.