Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 3 Novembre 2013

L'état d'urgence est prolongé de 8 mois en Tunisie



Face à l’augmentation des attaques attribuées à des groupes armés, le président de la Tunisie a décidé le 3 novembre 2013 de prolonger l’état d’urgence de 8 mois, jusqu'à «fin juin 2014». En outre, le quai d’Orsay appelle les ressortissants à observer les consignes de prudence et de vigilance accrues dans le pays.



Alors que l’opposition et les islamistes tunisiens au pouvoir ont jusqu’à midi, ce 4 novembre 2013, pour choisir un premier ministre, le président tunisien Moncef Marzouki a reconduit l’état d’urgence pour 8 mois. La police et l’armée auront ainsi encore d’importants pouvoirs jusqu’à «fin juin 2014». Ce dispositif est en vigueur en Tunisie depuis janvier 2011. Jusqu’à présent, il était prolongé par tranche de 1 à 3 mois.
Les voyageurs d’affaires doivent se montrer prudents pendant leurs déplacements professionnels dans le pays. Le Quai d’Orsay a indiqué le 30 octobre 2013 «Suite aux attentats avortés à Sousse et à Monastir le 30 octobre, les ressortissants français sont appelés à observer des consignes de prudence et de vigilance accrues, à éviter les lieux de rassemblement et à limiter leur présence aux abords des bâtiments officiels». Il est conseillé aussi de consulter régulièrement le site de l’Ambassade et du Consulat Général de France en Tunisie. Le ministère ajoute «Par ailleurs, en raison d’opérations de sécurité en cours, il est recommandé d’observer la plus grande prudence lors des déplacements dans les gouvernorats frontaliers de Kasserine, Le Kef et Jendouba, ainsi que dans la zone de Goubellat-Dougga dans le gouvernorat de Béja. Les zones proches de la frontière algérienne sont à éviter».